Evaluation des élèves : nouveau brevet et livret scolaire consultable en ligne

La ministre de l'Education nationale a présenté aujourd'hui sa réforme de l'évaluation des élèves. Au programme, un brevet remanié et un nouveau livret scolaire accessible en ligne.

bulletin scolaire

© Magalice – Fotolia

Najat Vallaud-Belkacem a présenté officiellement ce mercredi 30 septembre les nouvelles modalités d’évaluation des élèves qui entreront en vigueur à la rentrée 2016. La ministre de l’Education nationale a notamment annoncé la refonte du brevet des collèges et la mise en place d’un nouveau bulletin scolaire unique du CP à la 3e, consultable en ligne par les parents : le livret scolaire.

Un bulletin scolaire revu, mais pas de suppression obligatoire des notes

Le bulletin scolaire nouvelle formule suivra l’élève tout au long des cycles 2 à 4 de sa scolarité, et sera consultable par les parents sur Internet. « Je sais que c’est déplaisant pour les élèves qui attendait l’arrivée du courrier pour cacher le bulletin, mais c’est important que les parents soient associés à la scolarité de leur enfant », a affirmé Najat Vallaud-Belkacem ce matin sur BFMTV. Toutefois, une version papier du bulletin sera également maintenue.

Ce livret scolaire comportera un bilan périodique de l’évolution des acquis scolaires de l’élève, établi tous les trimestres, comme le traditionnel bulletin. Mais à la différence de ce dernier, les notes n’y seront pas obligatoires. Ce sera aux équipes enseignantes de décider s’ils conservent la note chiffrée ou pas, même en primaire, a assuré la ministre.

Bilan périodique et de fin de cycle

Les bulletins trimestriels des classes d’élémentaire comporteront, pour chaque domaine d’enseignement évalué (langage oral, nombre et calculs, enseignement moral et civique…), les éléments du programme travaillés, les progrès et difficultés éventuelles de l’élève, ainsi qu’une évaluation de l’atteinte des objectifs d’apprentissage sur une échelle à 4 niveaux (non atteints, partiellement atteints, atteints, dépassés). Au collège, les bulletins comporteront, pour chaque discipline, la moyenne de l’élève si le collège a choisi de conserver les notes, les éléments du programme travaillés, ainsi que les progrès et difficultés éventuelles de l’élève. Une partie sera également dédiée à l’implication de l’élève dans les Enseignements pratiques interdisciplinaires et dans l’accompagnement personnalisé.

En plus des bilans périodiques, des bilans de fin de cycle seront réalisés en fin de CE2, en fin de 6e et en fin de 3e. Ils évalueront la maîtrise par l’élève des composantes du socle commun sur une échelle à 4 niveaux (maîtrise insuffisante, maîtrise fragile, maîtrise satisfaisante et très bonne maîtrise), ainsi qu’une synthèse des acquis scolaires de l’élève en fin de cycle. Pour les cycles 3 et 4, ce sera le professeur principal de l’élève qui remplira ce bilan, après consultation des enseignants des autres disciplines.

Ces nouvelles modalités d’évaluation marquent la fin du livret personnel de compétences (LPC), bête noire de certains enseignants du fait de sa complexité.

Un brevet repensé

Le Diplôme national du brevet, examen passé par les collégiens en fin de 3e, va subir lui aussi quelques évolutions. La nouvelle formule, notée sur 700, comportera une part de contrôle continu (sur 400 points) et une part d’examen final (sur 300 points). Au contrôle continu, les 8 composantes du socle seront évaluées selon leur niveau de maîtrise par l’élève. Une maîtrise insuffisante rapportera 10 points, fragile 20 points, satisfaisante 35, et très bonne 50 points.

Les points de l’examen final seront répartis entre des épreuves épreuves écrites et un oral. Le premier écrit portera sur le français, l’histoire-géo et l’enseignement moral et civique, et rapportera 100 points au total, tandis que le second sera consacré aux maths, à la SVT et à la physique chimie et technologie (100 points également au total). Les 100 derniers points seront rapportés par une épreuve orale portant sur un projet interdisciplinaire.

Najat Vallaud-Belkacem a également voulu faire de l’obtention du brevet « un moment très solennel », en instaurant une « cérémonie républicaine » de remise des diplômes. « Le premier mercredi de la rentrée scolaire qui suit, on va demander aux élèves de revenir dans leur collège d’origine, et de se faire acclamer, applaudir par des élus, par les parents et par les autres élèves du collège, plus jeunes, et qui verront des modèles de réussite », a-t-elle expliqué sur BFMTV.

Source(s) :
  • lci.tf1.fr, bfmtv.com, rtl.fr, AFP

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous