Evaluation des élèves : fausses notes dans la réforme de Najat Vallaud-Belkacem ?

Jack Koch

La ministre de l'Education nationale a annoncé ce matin que les équipes enseignantes pourront abandonner, si elles le souhaitent, les notes chiffrées. Mais l'évaluation à gommettes sera-t-elle plus bienveillante ?

Evaluation des élèves : fausses notes dans la réforme de Najat Vallaud-Belkacem ?

Najat Vallaud-Belkacem a présenté ce mercredi 30 septembre sa réforme de l’évaluation des élèves, qui prévoit notamment de laisser aux équipes enseignantes la possibilité d’abandonner les notes sur 10 ou sur 20. La ministre de l’Education nationale expliquait  ce matin sur BFMTV que 80 % des écoles primaires avaient déjà mis fin à la notation chiffrée.

Dans le secondaire, certains collèges n’ont pas non plus attendu les récentes annonces de la ministre pour mettre en place leur propre système d’évaluation. Depuis 2013, le collège Gabriel Seailles de Vic-Fezensac (Gers), a adopté dans toutes ses classes (sauf les 3e qui doivent présenter une moyenne lors de l’examen du brevet) un dispositif de notation basé sur des pastilles rouges ou vertes. De même, au collège Budé, à Paris, les élèves de 6e et 5e sont évalués selon un code couleur. Ces évaluations alternatives seraient plus bienveillantes et éviteraient aux élèves les angoisses liées au couperet de la note.

Toutefois, ces initiatives restent encore relativement isolées dans le secondaire. Les parents accueilleront-ils favorablement la suppression de la notation chiffrée dans l’établissement de leur enfant si celui-ci décidait de ne pas la conserver ? On peut en douter : un sondage Ifop publié l’année dernière révélait que les trois quarts des Français n’étaient pas favorables à l’abandon des notes à l’école.

4 commentaires sur "Evaluation des élèves : fausses notes dans la réforme de Najat Vallaud-Belkacem ?"

  1. RESSOT  1 octobre 2015 à 12 h 59 min

    Il faut impérativement abandonner la note chiffrée et aller à la notation par compétences !!!Signaler un abus

    Répondre
    • Sandrine SG  1 octobre 2015 à 20 h 44 min

      Note ou pas notes, gomettes ou pas gomettes, rouge ou vert, en passant par l’orange, le jaune ou le rose… Le véritable problème n’est pas le moyen de notation utilisé mais plutôt comment sont évalués les élèves. Et évaluer par compétences est effectivement une des meilleures solutions…Signaler un abus

      Répondre
    • PELLEGRINI  3 octobre 2015 à 10 h 16 min

      Mais bien sûr…. comme cela, les établissements privés, où les gentils socialos mettent tous leurs enfants (cf. les petits Peillon à l’école Alsacienne) seront les seuls à maintenir un système de note sur lequel assoir la sélection pour les grandes écoles….Bisounours que vous êtes….Signaler un abus

      Répondre
  2. Marie-Françoise  5 octobre 2015 à 11 h 56 min

    Au delà de la question des notes, c’est la bienveillance, l’explication détaillée de l’évaluation qui est importante. La note seule ne dit rien d’où l’intérêt du sans note !Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous