Le président de l’Université Toulouse 3 démissionne et se lance en politique

Le président de l'université Toulouse 3-Paul-Sabatier, Bertrand Monthubert, a annoncé ce jeudi 24 septembre sa démission. Il souhaite se consacrer à ses nouvelles fonctions au sein du cabinet de Thierry Mandon et à son engagement politique.

Bertrand Monthubert (Flickr // crédit photo : Philippe Grangeaud / Solfé Communications)

Bertrand Monthubert (Flickr // crédit photo : Philippe Grangeaud / Solfé Communications)

Bertrand Monthubert a annoncé aux conseils et aux personnels de Toulouse-III sa démission de la présidence de l’université Paul-Sabatier (UPS) à compter du 1er octobre. Il veut « éviter tout conflit d’intérêt » et se consacrer à ses nouvelles fonctions au sein du cabinet de Thierry Mandon, secrétaire d’état à la Recherche et à l’Enseignement supérieur, et à son engagement politique. Il vient également de rejoindre la liste du PS pour les élections régionales en Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées.

« C’est d’abord un choix politique, puis un choix intellectuel »

Bertrand Monthubert, professeur de mathématiques, a réuni ce jeudi l’ensemble des conseils de l’université, les directrices et directeurs de laboratoires et de l’administration pour leur faire part de sa décision et a ainsi adressé un courrier à tous les personnels. Dans celui-ci, il écrit que cette décision intervient en premier lieu suite à « un choix politique, puis à un choix intellectuel ». « Il ne m’a pas semblé possible, ni souhaitable, de cumuler ces engagements avec celui de président d’université. Les deux investissements, personnels comme professionnels, ne sont pas compatibles ».

Il souhaite dorénavant apporter sa « connaissance du terrain » et sa « réflexion prospective sur l’avenir de l’ESR ». Toutefois, « ne pas me représenter à l’UPS a été un choix très difficile pour moi […], un déchirement. J’adore cette université. Elle a une richesse considérable », commente Bertrand Monthubert. « Les chantiers sont immenses et ne font que commencer » explique-t-il, tout en considérant que son poste de conseiller au cabinet de Thierry Mandon et sa probable élection comme conseiller régional lui permettront de lever certains freins au développement des universités.

Jean-Pierre Vinel, futur président de l’université Paul-Sabatier ?

Pour succéder à un mathématicien, on avance la candidature d’un médecin, spécialiste en hépato-gastro-entérologie, celle du docteur Jean-Pierre Vinel, doyen de la faculté de médecine de Purpan et président de la conférence des doyens des facultés de médecine. Le nom du successeur sera alors connu après les élections universitaires prévues en mai 2016. En attendant, un administrateur provisoire devrait être nommé par la rectrice de l’Académie de Toulouse.

Source(s) :
  • AEF, letudiant.fr, france3-regions.francetvinfo.fr, ladepeche.fr

1 commentaire sur "Le président de l’Université Toulouse 3 démissionne et se lance en politique"

  1. Antonio DIAS PEREIRA FILHO  26 septembre 2015 à 22 h 30 min

    Bravo ! Je vous souhaite Monsieur le Professeur Bertrand Monthubert bonne réussite dans votre projet politique. Allez-y !Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous