Une soixantaine d’étudiants dénoncent devant le ministère le manque de moyens à l’université

logo AFP

« Étudier est un droit et pas un privilège »: une soixantaine d’étudiants ont manifesté mercredi devant le ministère de l’Enseignement supérieur pour réclamer davantage de moyens.

Rassemblés à l’appel de l’Unef, premier syndicat étudiant, les manifestants ont scandé à l’adresse de leur ministre Thierry Mandon: « Mandon, si t’es pas con, donne-nous une inscription » ou encore « Étudiants en colère, il est où le ministère? ».

« J’ai eu des potes en galère qui ne savaient pas dans quelle filière ils allaient être inscrits… et certains d’entre eux n’ont toujours rien, je trouve ça inadmissible », s’emporte Léa, 18 ans, étudiante à Science Po Paris.

« Le gouvernement dit qu’il faut que 70% d’une classe d’âge soit diplômée de l’enseignement supérieur, alors il doit mettre le paquet », renchérit Martin Bontemps, vice-président de l’Unef. « On voit des jeunes assis sur les marches des amphis ou qui essayent d’entendre depuis le couloir… », assure-t-il, citant le site de blog Tumblr masalledecoursvacraquer créé il y a une semaine.

Par rapport à la rentrée 2014, les universités accueillent cette année 65.000 étudiants en plus.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous