Manque de moyens à l’université: 1ère mobilisation des étudiants mercredi

logo AFP

Plusieurs organisations étudiantes appellent à une journée de mobilisation mercredi, en particulier dans la filière sportive, pour demander plus de moyens, alors que les budgets dans le supérieur ne sont pas encore connus.

La Fage, deuxième organisation étudiante, a appelé les étudiants en Sciences et techniques des activités physiques et sportives (Staps) à dénoncer le « manque de ressources financières et humaines », quelques jours après la rentrée universitaire.

Alors que cette filière est de plus en plus prisée par les étudiants, certaines universités procèdent à des « tirages au sort » pour sélectionner les candidats.

« C’est bien beau d’organiser des évènements sportifs majeurs comme l’Euro de foot l’an prochain, alors qu’aucun effort n’est fait pour la formation dans le sport », a déploré auprès de l’AFP le président de l’association des étudiants en Staps, Laurent Beauvais.

Selon lui, « on n’arrive pas à accueillir les étudiants, faute de places en amphi et faute de professeurs suffisants ».

Par rapport à la rentrée 2014, les universités accueillent cette année 65.000 étudiants en plus, ce qui équivaudrait « à créer trois nouvelles universités », avait expliqué le secrétaire d’Etat chargé du Supérieur, Thierry Mandon, la semaine dernière.

Un défi pour ces établissements du supérieur, qui ne connaîtront qu’à la fin du mois les dotations qui leur seront allouées.

Les étudiants demandent « un réinvestissement financier majeur dans l’enseignement supérieur », a précisé la Fage, condition sine qua non selon l’organisation pour atteindre l’objectif fixé par le président de la République d’amener « 60% d’une classe d’âge dans l’enseignement supérieur ».

La Fage prévoit notamment des rassemblements sur les campus universitaires.

De son côté, l’Unef, principal syndicat étudiant, a appelé à un rassemblement devant le ministère de l’Enseignement supérieur à Paris, à 17H00 mercredi, pour réclamer « des moyens ».

Le syndicat a condamné « la pénurie budgétaire dans laquelle s’enfoncent les universités, alors qu’elles doivent faire face à une évolution démographique historique », et « la surcharge des cours en première année ».

La mobilisation de mercredi est la première en ce début d’année universitaire avant le 16 octobre, journée de mobilisation nationale annoncée par plusieurs syndicats du supérieur (Sgen-CFDT, SNPTES et Sup’Recherche Unsa) et la Fage.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous