Laval: l’eau toujours impropre à la consommation, mais des « résultats encourageants »

logo AFP

L’eau du robinet restait impropre à la consommation dimanche après-midi dans l’agglomération de Laval, en raison d’une défaillance technique au sein du réseau d’eau potable survenue vendredi soir, mais les premiers résultats d’analyse sont « encourageants », a annoncé la préfecture de la Mayenne.

L’Agence régionale de santé (ARS) a fourni « les résultats de la première lecture des prélèvements opérés par le laboratoire agréé » et « ces résultats sont plutôt encourageants », indique la préfecture dans un communiqué.

« Néanmoins, en l’attente de résultats définitifs obtenus en seconde lecture et au titre du principe de précaution », la préfecture recommande de ne pas utiliser l’eau directement pour la boisson, mais « elle peut cependant être utilisée pour la préparation des aliments et à la boisson à condition de la faire bouillir au préalable 2 à 3 minutes ».

« En cas de consommation de l’eau non bouillie, les principaux troubles pouvant survenir sont des troubles gastro-intestinaux », relève la préfecture, qui précise que « pour les autres usages, l’eau du réseau public reste utilisable (toilettes, douches) ».

Les poteaux incendies de l’agglomération ont été ouverts afin de purger le réseau. Les collectivités, notamment les établissements scolaires, ont été approvisionnées en eau en bouteille en attendant les prochains résultats d’analyses attendus lundi en début d’après-midi.

Les communes concernées par la pollution sont Ahuillé, Changé, Entrammes, Laval, L’Huisserie, Montigné, Nuillé-sur-Vicoin, Saint-Berthevin et la zone industrielle autoroutière de Louverné, soit environ 80.000 habitants.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous