La scolarisation des enfants de réfugiés s’organise

Après avoir accueilli plusieurs milliers de réfugiés ces dernières semaines, les États européens sont confrontés à un défi majeur : offrir aux enfants de migrants une scolarité digne de ce nom. En France ainsi qu’en Allemagne, des mesures vont dans ce sens.

© Monkey Business - Fotolia.com

© Monkey Business – Fotolia.com

Selon le ministère de l’Éducation nationale, les écoles françaises accueilleront au cours des deux prochaines années entre 8 et 10 000 enfants issus de familles de réfugiés.

Une bonne répartition territoriale de ces futurs élèves est essentielle, c’est pourquoi les recteurs d’académie sont invités à recenser les zones où la situation des établissements scolaires est « la moins tendue ».

Une opportunité pour certains villages français

Car Najat Vallaud-Belkacem l’affirme : cette scolarisation des enfants de réfugiés est une chance pour les communes rurales qui voient leurs classes fermer à cause d’une baisse démographique. Cette affluence d’élèves permettrait d’en rouvrir certaines et d’inverser cette tendance négative.

Le dispositif  UPE2A – qui vise à accueillir dans les établissements primaires ou secondaires des enfants ne parlant pas français – va également voir ses moyens renforcés. Les parents ne seront pas laissés pour compte et pourront participer au dispositif « Ouvrir l’école aux parents » qui comprend des cours de français ainsi que des informations sur les règles institutionnelles de l’école et de la société française.

De nouveaux postes d’enseignants en Allemagne

De l’autre côté du Rhin, cette scolarisation des enfants de réfugiés donne lieu à des mesures exceptionnelles. Le gouvernement régional de Rhénanie du Nord-Westphalie, dont les écoles accueilleront 40 000 nouveaux élèves cette année, a annoncé la création de 2625 postes d’enseignants, dont 900 exclusivement dédiés à l’apprentissage de l’allemand.

Si le nombre d’enseignants disponibles est insuffisant, l’administration du Land n’exclut pas de faire appel à des enseignants retraités. Plus que jamais, l’école détient un rôle essentiel dans l’accueil et l’intégration de ces réfugiés.

1 commentaire sur "La scolarisation des enfants de réfugiés s’organise"

  1. Delphine  7 février 2016 à 14 h 22 min

    Cinq mois plus tard, du nouveau sur l’intégration des enfants réfugiés ?Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous