Enseignement supérieur : Open source et Creative Commons préconisés pour les ressources pédagogiques

Le rapport StraNES, remis la semaine dernière à François Hollande, encourage l'usage de l'Open source et des Creative Commons pour les contenus pédagogiques produits dans l'enseignement supérieur.

Creative Commons

©-vector_master-Fotolia

Utiliser des solutions ouvertes et des licences libres pour protéger les contenus produits dans l’enseignement supérieur : voici l’une des propositions du volumineux rapport sur la stratégie nationale de l’enseignement supérieur (StraNES). Remis à François Hollande la semaine dernière, ce document comporte un important volet consacré au numérique.

L’usage de l’Open source et des licences Creative Commons encouragé

Pour « développer les ressources numériques et l’éditorialisation des savoirs dans l’enseignement supérieur« , le comité StraNES préconise notamment de favoriser la démarche Open source « pour tous les outils développés par les agents de l’enseignement supérieur public. Plus avant, poursuit-il, les contenus construits dans le cadre de l’enseignement supérieur doivent être placés sous licence ‘Creative Commons‘ afin d’éviter qu’une entreprise ne les capte pour mieux les diffuser… et empêche les enseignants à l’origine de la création d’en rester maîtres ». Toutefois, « ceci n’exclut en rien le soutien à une industrie créative, tant que celle-ci respecte les droits de la communauté de l’enseignement supérieur et l’intérêt général », souligne le rapport.

Dans le même but, les auteurs préconisent de « soutenir le développement des contenus numériques dans le cadre de l’agenda numérique de l’enseignement supérieur et valoriser leur production dans les carrières ».

Les ordinateurs et Internet bientôt autorisés pendant les examens ?

« Cela fait maintenant plusieurs décennies qu’on autorise les calculatrices dans les examens; l’étape suivante est d’autoriser – comme au Danemark, par exemple – les ordinateurs avec accès total à Internet », affirme également le comité StraNES, qui juge cette étape « inéluctable ». « Anticipons-là afin de permettre le développement d’une formation adaptée au monde qui nous entoure », poursuit-il, rappelant toutefois que de telles mesures « induisent une transformation profonde, et nécessaire, de la manière d’enseigner, et d’évaluer ».

Pour systématiser l’usage du numérique dans la formation et l’évaluation, le rapport préconise de « s’assurer que tout étudiant dispose d’un ordinateur, dans le cas contraire, mettre en place un système de prêt ».

Le ministère doit maintenant soumettre « à la concertation les propositions pour la stratégie nationale de l’enseignement supérieur qui seront ensuite transmises aux commissions permanentes compétentes de l’Assemblée nationale et du Sénat, avant d’être arrêtées définitivement ».

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous