Un BTS pour faire des pêcheurs de demain des « sentinelles de la mer »

logo AFP

Une douzaine d’élèves ont participé vendredi à la rentrée solennelle de la 2e promotion d’un BTS destiné à former des pêcheurs d’un nouveau type, aussi bien capables de commander un thonier de 80 m que de travailler dans un parc marin.

Ce seront « des sentinelles de la mer (…), des techniciens qui vont gérer l’environnement en connaissant les contraintes des pêcheurs », a expliqué au cours d’une conférence de presse, Michel Tudesq, le directeur du Lycée de la Mer à Sète, seul établissement avec le lycée de Boulogne-sur-Mer, à dispenser depuis la rentrée 2014 cette formation de niveau Bac +2.

Pour Clément Calmettes, professeur principal du BTS Maritime pêche et gestion de l’environnement marin, « l’avenir de la pêche passe par une diversité des activités, de la navigation à l’écologie, la biologie, les techniques de pêche, la gestion des ressources… ».

Le jeune enseignant affirme que ses élèves pourront travailler aussi bien « comme pêcheurs, que pour une aire marine protégée, ou pour des organismes comme l’Ifremer ».

Les 12 élèves viennent de toute la France, ainsi Octave, un montpelliérain de 23 ans explique avoir, après son bac scientifique et une année en fac de biologie, cherché sa voie avant de tomber « sur une formation de mise à niveau pour intégrer ce BTS ». « Dès que j’ai commencé, c’était du rêve, c’est un métier de passion », affirme-t-il.

Même passion pour Jean, un Breton de 17 ans, qui après son bac pro dans le Morbihan, indique que la seule alternative pour lui c’était entre « Boulogne ou le soleil, j’ai choisi Sète. »

Etablissement dépendant du ministère de l’Environnement, le lycée de la Mer Paul-Bousquet accueille près de 300 élèves pour des formations du CAP au BTS dans « les secteurs de la pêche, du commerce, de la plaisance professionnelle, du nautisme, de la plongée professionnelle, de la mécanique navale, de la valorisation et de la commercialisation des produit », peut-on lire sur son site.

Financé par la région Languedoc-Roussillon, ce lycée doté de plusieurs bateaux et situé au bord de l’étang de Thau, accueille également des adultes en formation continue.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous