Régionales: le candidat PS des Pays de la Loire propose la gratuité des transports scolaires

logo AFP

Christophe Clergeau, tête de liste du Parti socialiste (PS) pour les régionales dans les Pays de la Loire, a annoncé vendredi qu’il rendrait les transports scolaires gratuits en cas d’élection à la tête de la région.

Cette mesure, la première promesse de campagne du candidat à la succession du président socialiste sortant, Jacques Auxiette, qui ne se représente pas, sera applicable « dès la rentrée de septembre 2017 », date du transfert de la gestion des transports scolaires du département vers la région, a indiqué dans un communiqué M. Clergeau, actuel premier vice-président du conseil régional.

La gratuité des transports scolaires pour les collégiens et lycéens des Pays de la Loire, soit 150.000 élèves, a pour objectif de « progresser encore vers le caractère gratuit de l’éducation », après la décision en 2004 de la gauche de rendre gratuits les manuels scolaires, mais aussi « donner un vrai coup de pouce au pouvoir d’achat des familles », a-t-il justifié.

« Il n’est pas acceptable que les familles qui habitent à la campagne soient sanctionnées financièrement en devant payer les transports scolaires. Je propose la gratuité pour tous, soit une économie de 132 euros en moyenne pour les familles concernées » par an, a déclaré M. Clergeau.

Actuellement, les transports scolaires coûtent « 180 euros en Maine-et-Loire, 80 euros en Mayenne », par an et par élève, a-t-il cité en exemple.

Jean-Jack Queyranne, président socialiste de la région Rhône-Alpes et candidat à la tête de la future région Auvergne-Rhône-Alpes, avait également annoncé cette mesure de gratuité des transports scolaires en cas d’élection au début du mois, a rappelé l’entourage de M. Clergeau.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous