N-Calédonie: Mme Pau-Langevin se félicite de la montée en puissance du SMA

logo AFP

La ministre des Outre-mer, Georges Pau-Langevin, s’est félicitée jeudi à Nouméa de la montée en puissance en Nouvelle-Calédonie du Service militaire adapté (SMA), qui va être étendu à la Métropole pour favoriser l’intégration des jeunes.

« Nous sommes déterminés à accroître les possibilités du SMA pour qu’un maximum de jeunes Calédoniens puissent en bénéficier », a déclaré la ministre, à l’occasion de la visite de l’antenne de ce dispositif militaire d’insertion socioprofessionnelle, à Nouméa.

Avec la maire de la capitale calédonienne, Sonia Lagarde, elle a signé une convention, qui va permettre une meilleure information sur le SMA dans les maisons de quartiers et une insertion des jeunes stagiaires dans les chantiers municipaux. « Dans cet effort en direction de la jeunesse, notamment celle qui est sortie de l’école sans qualificiation, le fait de travailler ensemble, l’Etat et la ville de Nouméa, est quelque chose de très positif », a ajouté Mme Pau-Langevin.

En Nouvelle-Calédonie, où l’échec scolaire et le chômage frappent durement la jeunesse océanienne en mal de repères, le régiment du SMA ne cesse de monter en puissance.

Depuis 2010, ses effectifs ont plus que doublé, passant de 250 à 550 l’an dernier, avec un objectif de 600 d’ici 2017, pour un budget annuel de 18 millions d’euros issu des caisses du Ministère des Outre-mer.

Ouvertes aux jeunes de 18 à 26 ans, les formations professionnelles, non-diplômantes, durent entre six et douze mois et couvrent une douzaine de secteurs tels que le bâtiment, la mine, la restauration, l’aide à la personne ou la sylviculture.

46% des stagiaires étant illettrés, des professeurs des écoles assurent une remise à niveau tandis que toute intégration du SMA est systématiquement précédée d’un mois de classes pour se familiariser avec les rudiments du cadre et de la discipline militaires. Environ 75% des jeunes passés au SMA intègrent ensuite la vie professionnelle, selon les données de l’armée en Nouvelle-Calédonie.

En février, François Hollande avait annoncé l' »expérimentation » du SMA dans l’Hexagone, compte tenu de son succès ultramarin. « Très souvent on adapte en outre-mer ce qui se fait en Métropole mais cette fois-ci on fait l’inverse. (…) Il va y avoir trois implantations de SMA en Métropole, en province », a déclaré Georges Pau-Langevin. cw/il

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous