Issy-les-Moulineaux tire un trait sur le tableau noir à l’école

logo AFP

Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine) va abandonner les traditionnels tableaux noirs à l’école d’ici à fin 2015, au profit des vidéoprojecteurs numériques interactifs (VNI), a annoncé jeudi le député-maire UDI André Santini.

La ville a investi 1,5 million d’euros pour équiper 243 classes en école élémentaire, tandis que toute la commune sera équipée en fibre optique. Un plan de formation des enseignants est prévu.

Jeudi, dans une classe de CM1 de l’école élémentaire Jules Ferry, des élèves analysaient en géographie une photo de paysage parisien projetée grâce au VNI. Ils étaient nombreux à lever la main quand on leur a demandé de reconnaître des éléments – la Seine, le musée du Louvre – ou de distinguer les différents plans.

Avec cette technologie, utilisée la moitié du temps de classe, les écoliers « sont captivés » et participent davantage, selon leur professeur Xavier Roussillon. « L’avantage, c’est qu’on peut sans arrêt se connecter à internet et avoir toutes les ressources que l’on veut ». Mais « il ne faut pas oublier le support papier », a-t-il souligné. « Après l’écran, le livre, le cahier, prend le relais. »

« Tout ce qu’on fait au tableau, c’est enregistrable, ou communicable par internet », et peut être montré aux enfants qui étaient absents, a-t-il précisé.

Le VNI, « c’est un peu comme un jeu vidéo. C’est avec un stylo et c’est interactif », a expliqué un des écoliers, Quentin, qui dit être maintenant « plus attentif ». « Avant, quand c’était les maths ou le français, je n’aimais pas trop, donc je n’écoutais pas trop. » « C’est plus intéressant », a renchéri sa camarade Sarah.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous