« La croissance bleue » va s’accélérer, assure Ségolène Royal

logo AFP

« La croissance bleue va s’accélérer » en France, où le potentiel est « extraordinaire », a assuré vendredi la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal, en inaugurant le Lycée maritime Florence Arthaud à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine).

« La croissance bleue va s’accélérer pour créer le maximum d’emplois et d’activités dans toutes les filières reliées aux affaires maritimes », a indiqué Mme Royal à la presse, en soulignant que son ministère allait « investir » pour que « les jeunes aient les meilleures formations possibles par rapport aux nouveaux métiers qui s’ouvrent dans le développement des activités marines ».

Elle a cité les « activités de pêche durable avec l’équipement des navires en énergie renouvelable », « les métiers liés aux biotechnologies marines, à la valorisation des ressources marines », le nautisme, le tourisme, la protection des écosystèmes.

La ministre avait annoncé lundi le lancement de « dix actions » pour développer cette « croissance bleue », à l’issue d’une conférence nationale sur la mer et les océans. Parmi elles, la « mobilisation en faveur du renouvellement de la flotte de pêche et de commerce » en faveur de navires respectueux de l’environnement, le renforcement de la lutte contre les déchets en mer, la « mobilisation de la filière des énergies marines », et la préparation d’une « journée sur les océans » à la conférence sur le climat de Paris, a indiqué le ministère dans un communiqué.

La France compte 12 lycées maritimes, dont quatre en Bretagne. « Je vais les mettre en réseau pour propulser les élèves vers les meilleures formations », a affirmé Ségolène Royal, estimant qu’il sont « des outils uniques, imités dans d’autres pays ».

Le lycée maritime Florence Arthaud, dont le nom rend hommage à la navigatrice disparue en mars, accueille 210 élèves, pour un investissement de 25 millions d’euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous