Plus de 5.000 sites publics bientôt approvisionnés en gaz par Total

logo AFP

Le géant gazier et pétrolier Total fournira à partir du 1er octobre en gaz naturel plus de 5.000 sites publics (ministères, établissements scolaires, musées, etc.), qui quitteront ainsi les tarifs réglementés de l’ex-monopole Engie (ex-GDF Suez), a annoncé le groupe jeudi.

Total Energie Gaz a remporté le marché public pour la fourniture de gaz naturel lancé par le Service des achats de l’Etat (SAE), rattaché au ministère du Budget.

Ce contrat de 27 mois (jusqu’au 31 décembre 2017) porte sur la fourniture de 256 gigawattheures de gaz par an pour alimenter 5.720 sites publics, détaille un communiqué du groupe.

Parmi les sites concernés figurent les bases aériennes du ministère de la Défense, des établissements scolaires, le ministère des Finances pour les trésoreries et les douanes, les musées et les conservatoires rattachés au ministère de la Culture, ainsi que le ministère de l’Ecologie et de l’Energie.

Ce marché s’inscrit dans le processus progressif d’ouverture à la concurrence du marché du gaz, amorcé l’an dernier.

A partir du 1er janvier 2016, tous les clients non résidentiels dont la consommation excède 30 MWh par an, soit environ 60.000 sites (privés et publics), devront avoir souscrit à une offre de marché proposée par l’opérateur historique Engie ou un de ses concurrents.

mhc/fpo/DS

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous