Rentrée: la charte de la laïcité aidera à désamorcer de possibles difficultés (Vallaud-Belkacem)

logo AFP

La charte de la laïcité à l’école, que les parents vont être « incités à signer » à la rentrée, aidera à désamorcer d’éventuelles difficultés, a expliqué lundi la ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem.

« La charte est une charte qui explicite (la laïcité) et, en miroir, elle dit ce qu’elle n’est pas », a poursuivi Mme Vallaud-Belkacem lors d’un déplacement à Dijon (Côte d’Or). Elle permet d' »engager un dialogue avec les parents et de repérer s’il y a difficulté ». Dans ce dernier cas, le personnel enseignant pourra faire appel aux référents laïcité présents dans chaque académie, a rappelé la ministre.

Tandis que doit être mis en place l’enseignement moral et civique à partir de cette année, Mme Vallaud-Belkacem a estimé que les enseignants devaient « inciter les parents à s’impliquer ». « Après les incidents de janvier, on s’est rendu compte combien la laïcité était une valeur cardinale de notre République », a-t-elle dit. « Notre faiblesse de ces dernières années a été de chercher à l’imposer plutôt que de l’expliquer ».

En outre, il a été demandé à tous les établissements scolaires de « célébrer cette valeur » le 9 décembre, jour du 110e anniversaire du vote de la loi de 1905 sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat.

Les enseignants ne pouvant « pas être seuls à porter ces valeurs », Mme Vallaud-Belkacem a appelé chacun à prendre ses responsabilités, « les parents, les entreprises, les élus, les associations… »

Concernant la fin du menu de substitution au porc dans les cantines de certaines villes, la ministre a « invité les communes à faire preuve de responsabilité et de continuer pour l’immense majorité d’entre elles à permettre aux enfants d’avoir le choix entre deux menus ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous