« Effort exceptionnel » pour la formation continue des enseignants en 2015-2016 (Vallaud-Belkacem)

logo AFP

La ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem a annoncé lundi à Dijon un « effort exceptionnel » pour la formation continue des enseignants pour l’année scolaire 2015-2016, avec un budget de 72 millions d’euros.

« Aucun d’entre vous ne doit être privé de formation, il y aura donc un effort exceptionnel pour la formation continue cette année, notamment pour la mise en oeuvre des réformes », a déclaré la ministre devant les enseignants du lycée Hippolyte-Fontaine à Dijon.

Mme Vallaud-Belkacem a précisé devant la presse que le budget alloué à ce poste s’élèverait à « 72 millions d’euros » en 2016. « La précédente majorité avait réduit ce budget à peau de chagrin, soit 41 millions d’euros en 2012 », a-t-elle dit.

Pour la secrétaire académique SE-UNSA Elise Juaneda, « il va falloir voir dans les faits si ces formations sont accessibles à tous les enseignants, sans oublier le primaire où il était question d’en faire une priorité et où pour l’instant en termes de formation, on ne voit pas cette priorité ».

La ministre a estimé que la rentrée 2015 était une « bonne rentrée, une rentrée apaisée où les élèves étaient assurés de trouver des enseignants dans leur classe ». Il s’agit également, selon Mme Vallaud-Belkacem, d’une « année importante pour la réforme du collège », affichant sa volonté « d’y faire adhérer l’ensemble des enseignants et de les accompagner dans cette réforme ».

Souhaitant leur faire passer « un message de confiance », la ministre a assuré que les Français « aim(aient) leurs professeurs », malgré le « rapport passionné » qu’entretient le pays avec l’école.

Les 855.000 enseignants ont franchi lundi les portes des écoles, collèges et lycées de France, avant l’arrivée le lendemain de plus de 12 millions d’élèves.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous