La déléguée des Républicains à l’éducation démissionne du Conseil supérieur des programmes

logo AFP

La déléguée des Républicains à l’éducation, Annie Genevard, a présenté mardi sa démission du Conseil supérieur des programmes (CSP) à Najat Vallaud-Belkacem, en raison notamment de « l’indifférence de la ministre aux difficultés de cette jeune instance ».

Dans un communiqué, la députée du Doubs, ancienne professeure de lettres classiques et maire de Morteau, affirme que « la refonte de tous les programmes, de la maternelle à la 3ème, en même temps, est une folie ».

Elle regrette « la précipitation dans laquelle le conseil travaille en permanence, ce qui nuit à la qualité des travaux » et dénonce une « indépendance de façade qui dissimule mal la tutelle permanente du cabinet (de la ministre) sur les travaux du Conseil ».

« Nul ne songe à contester la responsabilité qui est la vôtre dans l’adoption finale des programmes mais leur élaboration doit rester indépendante. A chacun ensuite de prendre ses responsabilités en toute transparence et d’assumer ses choix », écrit-elle dans sa lettre de démission à Mme Vallaud-Belkacem.

Autres reproches: « les partis pris pédagogiques ou idéologiques parfois très discutables des experts chargés d’écrire les programmes » et « l’instrumentalisation du Conseil dans la réforme de l’enseignement des langues anciennes, un des aspects les plus contestés de la réforme des collèges ».

Selon la députée, la ministre « n’a pas pris la mesure de la situation » et « n’a apporté aucune réponse satisfaisante » aux questions qu’elle lui a posées sur ces différents sujets.

Elle affirme dans son communiqué que « quatre membres sur dix-huit ont à ce jour présenté leur démission, ce qui traduit un réel malaise, voire un vrai désaveu ».

Le 19 mai, un autre parlementaire des Républicains, le sénateur Jacques Grosperrin, avait démissionné du CSP, arguant que cet organisme était « le bras armé du ministère de l’Education ».

Le CSP, présidé par le géographe Michel Lussault, doit remettre début septembre sa nouvelle proposition de programmes, Mme Vallaud-Belkacem lui ayant demandé, début juillet, d' »améliorer » sa copie sur plusieurs points.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous