Rentrée scolaire: hausse modérée des prix, tirés par les fournitures (étude)

logo AFP

Le coût moyen de la rentrée scolaire augmente faiblement cette année et atteint 190,42 euros pour un enfant entrant en sixième, l’augmentation du prix des fournitures étant partiellement compensée par la baisse des articles de sport, selon le baromètre de Familles de France.

Le montant moyen des dépenses, estimé à partir d’un panier moyen de 45 références, est en progression de 0,7% par rapport à l’an dernier, selon l’étude annuelle de l’association familiale publiée mardi.

La hausse est la plus forte pour les fournitures non papetières (+3,70%), dont le prix atteint 100,82 euros.

« Cette augmentation moyenne de 3,70% nous semble très étonnante au regard de la baisse du cours du pétrole entre juillet 2014 et juillet 2015 », indique Familles de France dans son enquête.

Le plastique, dérivé du pétrole, intervient dans la fabrication de nombreuses fournitures scolaires telles que les règles, les stylos ou encore les ciseaux.

Les fournitures papetières et de classement (copies, feuilles de dessin, papier calque…) représentent un budget de 46,66 euros d’après l’étude, en hausse de 2,46% malgré le recul du coût de la pâte à papier constaté par l’association.

Le budget « article de sport » marque le pas (-7,32%) à 42,94 euros, après une forte hausse l’an dernier.

L’augmentation moyenne constatée par Familles de France est légèrement plus élevée que l’estimation du ministère de l’Education nationale, +0,1%, publiée lundi.

Comme chaque année, le panier de Familles de France est moins onéreux dans les hypermarchés, où s’équiper revient en moyenne à 176,09 euros (+0,74%), devant les supermarchés, 202,07 euros (+1,28%) et les magasins spécialisés, 206,33 euros (stable).

Selon l’association, sur 15 sites de vente en ligne examinés, seuls deux proposent l’intégralité des fournitures composant le panier de l’étude, un nombre en baisse par rapport à l’an passé où cinq sites offraient tous les produits.

Par ailleurs, le jour même du versement de l’allocation de rentrée scolaire (ARS), dont le montant est resté inchangé cette année, Familles de France dénonce la « non-revalorisation des prestations familiales ».

L’association demande par ailleurs à ce que les lycéens au-delà de 18 ans puissent continuer à bénéficier de l’ARS en cas de redoublement.

L’enquête est effectuée grâce à un relevé de prix de 45 articles dans 256 magasins en France, dont les résultats sont ensuite pondérés en fonction des habitudes de consommation des français (hypermarchés, supermarchés, papèteries) et de la répartition de la population entre l’Ile-de-France et les autres régions.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous