Le coût de la rentrée scolaire quasi-stable selon le ministère

logo AFP

Le coût de la rentrée scolaire 2015 augmente légèrement de 0,1% sur un an, soit moitié moins que l’inflation, selon une estimation publiée lundi par le ministère de l’Éducation nationale.

« Ces dépenses concernent l’achat de fournitures scolaires ainsi que l’assurance scolaire et les frais d’inscription (hors droits d’inscription dans les écoles et établissements privés). Elles varient en fonction du niveau d’enseignement: deux fois plus pour un lycéen que pour un écolier », précise le communiqué.

Les accessoires de rentrée représentent le poste le plus important, 43% des dépenses: papeterie, stylos, articles de rangement, matériel comme la calculatrice, explique le communiqué.

La hausse atteint 1,1% pour la papeterie, le matériel et les accessoires de rentrée, 1,1% également pour les livres scolaires ou parascolaires, 0,3% pour l’assurance scolaire et les frais de scolarité. En revanche, le prix du cartable recule de 0,6% et celui des vêtements scolaires diminue de 2%, détaille le ministère.

Le ministère avait publié le 18 juin une liste de référence de fournitures scolaires pour la rentrée avec le double objectif de « réduire les charges financières » et « d’alléger de façon conséquente le poids du cartable », rappelle-t-il, dans le sillage des recommandations du rapport « Grande pauvreté et réussite scolaire » de l’inspecteur général Jean-Paul Delahaye.

En 2014, le ministère évaluait à -0,1% l’évolution du coût de la rentrée. Familles de France estimait elle alors à 2,17% l’augmentation du coût de la rentrée pour un enfant entrant en 6e, à 189,09 euros, tandis que la Confédération syndicale des familles (CSF) calculait une hausse de 1,35% en moyenne, notamment en raison du prix des équipements sportifs pour les lycéens.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous