Commencer l’école avant 8h30 est mauvais pour la santé des ados

Une nouvelle étude américaine pointe du doigt les effets néfastes des débuts de cours trop matinaux sur la santé des adolescents.

élève qui bâille

© Sabphoto – Fotolia

Aller à l’école trop tôt le matin peut nuire à la santé. Cela sonne comme l’excuse fantaisiste d’un adolescent qui cherche à sécher les cours, mais il s’agit de la conclusion d’une très sérieuse étude du Centers for Disease Control and Prevention (CDC), publiée la semaine dernière. Pour cette importante agence gouvernementale américaine, chargée de la protection de la santé publique et de la sécurité, les cours de collège et de lycée ne devraient pas débuter avant 8h30. Une recommandation déjà formulée par l’Académie américaine de pédiatrie en 2014.

Des rythmes biologiques différents à la puberté

« Une politique éducative fixant le début des cours à 8h30 ou plus tard donne aux adolescents la possibilité de bénéficier des 8,5 à 9,5 heures de sommeil recommandées par l’AAP ou des 8 à 10 heures de sommeil recommandées par la National Sleep Foundation« , indique le CDC. Les obliger à se coucher plus tôt ne serait pas une solution, car d’après l’agence, « à la puberté, les rythmes biologiques se décalent, le sommeil arrive plus tard dans la nuit et les adolescents ont besoin de dormir davantage le matin ».

Or, dans la plupart des établissements scolaires, les cours commencent à 8h, voire 7h30. Aux Etats-Unis, seuls 17,7 % des collèges et lycées publics débutent la journée à 8h30 ou plus tard. Les chefs d’établissement voient en effet d’un mauvais oeil le décalage du début des cours du matin, car cela bouleverserait l’organisation des activités extra-scolaires de l’après-midi et obligerait à revoir les horaires de passage des bus scolaires.

Les écrans également pointés du doigt

Les élèves commençant les cours avant 8h30 risquent donc de souffrir d’une carence chronique de sommeil, avec toutes les conséquences que l’on connaît : obésité, dépression, baisse des performances scolaires… Mais le début trop matinal des cours n’est pas le seul responsable du mauvais sommeil des ados, souligne le CDC. L’étude incrimine également l’usage des nouvelles technologies (smartphones, tablettes, ordinateur…), le soir, avant de se coucher et même dans le lit.

Le CDC recommande donc aux parents d’imposer un « couvre-feu médiatique » dans la chambre à coucher de leurs ados. En France, le réseau Morphée, consacré à la prise en charge des troubles du sommeil, avait déjà pointé du doigt l’impact néfaste de l’utilisation des écrans avant de se coucher. Il recommandait notamment de les éteindre au moins 2 heures avant d’aller dormir.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous