Il dépouillait les écoles d’Alsace-Lorraine de leurs anciennes cartes murales

logo AFP

Il se faisait passer pour un représentant associatif auprès d’écoles d’Alsace et de Lorraine pour leur voler leurs anciennes cartes murales scolaires: l’escroc s’est finalement fait interpeller mercredi par la police à Forbach (Moselle).

Au domicile de cet homme de 30 ans, les enquêteurs ont retrouvé « environ 80 cartes » de géographie ou de sciences naturelles, a déclaré jeudi à l’AFP une source du commissariat de Forbach.

« Son but premier était la revente », sachant que ce matériel scolaire, au doux parfum de nostalgie de l’enfance, s’échange entre « 50 et 400 euros » dans des brocantes et sur internet, a-t-on ajouté de même source.

Le suspect, confondu par son véhicule qui avait récemment été signalé à la police, a partiellement reconnu les faits qui lui sont reprochés.

Pendant deux ans, le Forbachois a démarché des écoles maternelles et primaires d’Alsace et de Lorraine, en se faisant souvent passer pour un représentant d’une association caritative, notamment l’association des motards de lutte contre le cancer « Une rose, un espoir ».

Il prétendait vouloir monter une exposition temporaire avec ces cartes anciennes. En pensant qu’elles leur seraient restituées au bout de quelques mois, de nombreuses écoles les lui ont remises.

Le nombre des établissements floués et le nombre de cartes déjà revendues n’ont pas encore été déterminés.

Un appel à victimes a été lancé dans la presse régionale, qui a révélé l’affaire jeudi, afin de recueillir des plaintes auprès des mairies et écoles concernées. « On a déjà reçu plusieurs appels depuis ce matin (jeudi), et ça ne fait que commencer », a-t-on indiqué au commissariat de Forbach.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous