Réactions politiques au saccage d’une école de Melun

logo AFP

Voici les dernières réactions politiques au saccage d’une école maternelle à Melun samedi 1er août.

– Henri Guaino, député des Yvelines (Les Républicains): « Il n’y a pas d’éducation sans sanctions. Nous avons oublié cette vérité élémentaire depuis trop longtemps. Dans cette affaire, il y a des enfants de 5 ans qui sont manipulables et manipulés par les plus grands qui ont 13 ans, et à 13 ans on sait ce qu’on fait, ou à peu près. Si on ne le sait pas c’est que l’école est en faillite totale, c’est que les parents sont en faillite totale. (…) On peut s’interroger sur une société où les enfants de 5 ans sont plus sensibles à l’influence de leurs grands frères de 12 ou 13 ans et dans laquelle les enfants de 12 ou 13 ans se comportent de cette façon. (…) Si l’on continue comme ça on va fabriquer une génération de zombies qui sera incapable de respecter toute vie sociale, incapable de respecter les autres. » (Europe 1)

– Roger Karoutchi, sénateur Les Républicains des Hauts-de-Seine: « On voit bien qu’il n’y a plus d’autorité de l’Etat, il n’y a plus d’autorité en général. La notion d’autorité sera à mon sens l’un des éléments clés de la campagne de 2017. (…) Il faudra faire payer aux parents les dégâts. Il faut être très sévère avec les parents. Il y a une responsabilité ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous