Calendrier scolaire 2015 : les fabricants d’agendas réclament un dédommagement à l’Education nationale

Les industriels de la papeterie réclament un dédommagement à l'Etat pour compenser la perte financière causée par les modifications tardives des dates et zones des vacances scolaires.

calendrier scolaire

© Onidji – Fotolia.com

Voilà une conséquence inattendue de la modification du calendrier scolaire annoncée en février dernier par la ministre de l’Education nationale.  Considérant que les nouvelles dates et zones de vacances scolaires ont été communiquées trop tardivement, les entreprises du secteur de la papeterie veulent demander réparation à l’Etat pour le préjudice financier occasionné.

Des millers d’agendas scolaires au pilon

En effet, la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem a présenté en avril son projet de nouveau calendrier scolaire triennal pour 2015-2016, 2016-2017 et 2017-2018. Or, les agendas scolaires pour la rentrée 2015, basés sur l’ancien calendrier scolaire, n’intégraient pas les modifications. Résultat : des milliers d’agendas erronés en rayon, des milliers d’autres mis au pilon et des réimpressions en catastrophe.

Pour Frédéric Grivot, vice-président de la Fédération du cartonnage et vice-président de la Confédération générale du patronat des petites et moyennes entreprises (CGPME), interrogé par les Echos, « il n’y a pas de raison pour que des PME perdent plusieurs centaines de milliers d’euros dans l’histoire ». La Fédération du cartonnage, qui n’a eu « aucun retour du ministère de l’Education nationale », entend effectuer une saisine de la médiation interentreprises.

Une demande de dédommagement infondée pour le ministère

Le ministère, quant à lui, n’envisage pas de donner suite à cette demande de réparation financière. Les industriels de la papeterie auraient en effet été associés dès 2014 à un groupe de travail sur la refonte du calendrier scolaire, selon les Echos. Et « à aucun moment, ces acteurs n’ont fait valoir une quelconque préoccupation quant aux modifications du calendrier », affirme-t-on au ministère, où la « perspective d’un dédommagement paraît infondée ».

La ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem avait annoncé, en février dernier, une révision du calendrier scolaire triennal dans le cadre de la réforme territoriale. Elle avait présenté en avril la nouvelle mouture, qui prévoyait notamment pour 2015-2016 le décalage des dates des vacances de Pâques, ainsi qu’un changement de zones pour certaines académies comme Nancy-Metz.

Source(s) :
  • les echos, radins.com

1 commentaire sur "Calendrier scolaire 2015 : les fabricants d’agendas réclament un dédommagement à l’Education nationale"

  1. chris57  2 août 2015 à 9 h 23 min

    non mais quoi encore? ça va aller oui????? ils n’avaient qu’à attendre avant de mettre en branle les robots d’impression!! personne ne leur demande que tout soit en vente en juillet; la rentrée est en septembre et l’allocation de rentrée est donnée fin août! Les imprimeurs, sachant que la refonte des régions allait engendrer sans doute un changement, n’avaient qu’à attendre un peu avant d’agir! s’ils sont si pressés c’est juste pour ne pas perdre l’énorme gain que leur réserve la grande distribution! vous vous en mettez plein les poches toute l’année.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous