Elevage: en Mayenne, « 100% des produits servis dans les collèges » seront d’origine française

logo AFP

Face à la crise que traverse l’agriculture, le conseil départemental de Mayenne prend l’engagement que les produits servis dans les collèges soient « à 100% » d’origine française, a annoncé l’institution dans un communiqué.

En accord avec l’Etat, le conseil départemental « engagera dès la rentrée prochaine un plan de grande ampleur visant à structurer une démarche d’achat collectif pour les restaurants scolaires ». Cette initiative portera « sur des produits 100% d’origine française, dont 50% d’approvisionnement de proximité », précise le communiqué diffusé mercredi soir.

Pour parvenir à cet objectif concernant les 1,2 million de repas servis annuellement dans le département, « la part consacrée à l’achat de denrées alimentaires (1,85 euro) dans la composition du repas fixé et harmonisé à 4 euros sera augmentée de 0,25% pour s’établir à 2,12 euros », indique le conseil départemental.

Le président du conseil départemental, Olivier Richefou (UDI), a proposé à l’Association des départements de France (ADF) que cette « démarche puisse être déclinée et mise en oeuvre par l’ensemble des conseils départementaux de France ».

« Cette démarche peut paraître modeste au regard des besoins exprimés par la profession agricole mais elle est bien réelle, concrète et sera inscrite dans la durée », souligne l’instance départementale.

Manuel Valls a annoncé jeudi matin que le gouvernement avait « décidé de généraliser dans les restaurations collectives d’Etat l’approvisionnement local ». « Le service des achats de l’Etat va renégocier tous les contrats d’approvisionnement car il faut consommer de la viande française », a-t-il dit, appelant les collectivités locales à en faire de même.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous