Un animateur suspendu après l’oubli d’une fillette dans un centre de loisirs

logo AFP

Un animateur d’un centre de loisirs d’Orléans a été suspendu après l’oubli d’une fillette de trois ans et demi pendant une nuit entière dans l’établissement, a-t-on appris vendredi auprès de la mairie, qui a ouvert une enquête administrative.

C’est une femme de ménage qui a découvert l’enfant jeudi peu avant 6 heures du matin, assoupie sur un matelas.

Mercredi soir, la fillette avait échappé à la surveillance d’un animateur qui, de son côté, était persuadé l’avoir confiée à une femme qui n’était pourtant ni sa mère, ni sa nourrice.

« Ce garçon a visiblement confondu deux enfants », a expliqué le maire d’Orléans, Olivier Carré, à un correspondant de l’AFP.

Les parents avaient alerté la police, craignant un enlèvement. Une enquête pour disparition inquiétante avait été ouverte.

Examinée par un médecin, la petite fille se porte bien. « Elle s’est débrouillée en prenant du gâteau et des jus de fruits dans le frigo », a raconté un policier.

Le maire d’Orléans a reconnu un dysfonctionnement et présenté ses excuses à la famille.

« Apparemment, la petite a réussi à échapper aux animateurs d’abord en se réfugiant dans les toilettes puis, après, dans les étages, dans une zone où ne vont pas les enfants normalement. Ce qui est sûr, c’est qu’on n’a pas vérifié que tous les enfants étaient partis », a reconnu M. Carré.

L’animateur étourdi ne devrait pas faire l’objet de poursuites judiciaires, selon la police.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous