Education : pour l’OCDE, « il est nécessaire d’aller plus loin dans les réformes »

Pour l'OCDE, les réformes du système éducatif "vont dans la bonne direction". Mais pour lutter "activement" contre l’échec scolaire, il est "nécessaire d’aller plus loin".

examen collège

© AntonioDiaz – Fotolia

Les réformes du système éducatif menées en France « vont dans la bonne direction », mais il est nécessaire « de les poursuivre pour diminuer les inégalités en croissance dans l’éducation et inverser la courbe de l’échec scolaire », selon une note de travail transmise ce vendredi 10 juillet par l’OCDE à la ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem.

Selon l’OCDE, « les inégalités de performance des élèves se sont considérablement creusées depuis 10 ans en France, alors même que l’insertion des jeunes les moins qualifiés dans le marché du travail est délicate ». Pour l’organisation, les difficultés du système éducatif se seraient « accentuées » par « la pratique intensive du redoublement, dont les études internationales montrent qu’il est à la fois coûteux et inefficace », et par « le manque de moyens et de  temps alloués aux élèves en difficulté ».

Un système « tenu par les bons élèves »

classe de collège

© Kzenon – Fotolia

La note constate que « le système est aujourd’hui tenu par ses bons élèves, dont la proportion est stable, et se dégrade par le bas, avec un échec scolaire dans l’étude PISA qui atteint 20 % ». En outre, selon l’OCDE, « les jeunes n’ont pas suffisamment accès à un système dit de ‘deuxième chance’ et à l’apprentissage », et « les filières professionnelles du secondaire sont, dans leur forme actuelle, peu porteuses sur le marché du travail français. »

Dans son discours, Angel Gurría, secrétaire général de l’OCDE, a déclaré à Najat Vallaud-Belkacem que « l’un des enjeux majeurs de l’éducation est de parvenir à faire réussir tous les élèves, et de les préparer à l’autonomie, pour des raisons à la fois démocratiques et aussi pour étayer les compétences nécessaires à la croissance économique de demain ».

Décrochage : « la France est en bonne voie »

© Gorilla - Fotolia

© Gorilla – Fotolia

Pour Angel Gurría, « la France est en bonne voie pour lutter contre le décrochage scolaire. Les réformes engagées dans le primaire, et depuis peu au collège, sont un tournant vers une école plus juste et plus égalitaire ». Mais pour lutter « activement » contre l’échec scolaire, il remarque qu’il est « nécessaire d’aller plus loin dans les réformes ».

L’OCDE recommande à la ministre de l’Education nationale de « poursuivre et d’approfondir » ses réformes, autour de 6 axes : la formation initiale et continue des enseignants, la lutte contre l’échec scolaire, le soutien des élèves et des établissements défavorisés, la valorisation des filières professionnelles au lycée, l’amélioration de « l’équité et de l’efficacité dans l’enseignement supérieur« , ainsi que le fait d’assurer « à chaque jeune une trajectoire sécurisée vers l’emploi », en développant notamment les programmes de soutien en dehors de l’école et « un système de seconde chance ».

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous