Concours enseignants 2015 : déception pour les syndicats, « progression » pour le ministère

Alors que les syndicats déplorent que de nombreux postes n'aient été pourvus aux concours enseignants 2015 dans le secondaire, le ministère se félicite d'une "progression notable" des recrutements.

examen

© Photographee.eu – Fotolia

De nombreux postes n’ont à nouveau pas été pourvus aux concours enseignants 2015 du second degré, ont déploré mardi le SNES-FSU, le SNUEP-FSU et le SNEP-FSU dans un communiqué commun. Selon les chiffres des syndicats, 1 698 postes restent vacants à l’issue des concours externes du secondaire (Capes, agrégation, Capeps…) et du 3e concours, « auxquels s’ajoutent les postes libérés par les candidats admis à plusieurs concours », précisent-ils.

L’augmentation des recrutements « pas à la hauteur des besoins »

De son côté, Najat Vallaud-Belkacem s’est félicitée d’une « progression notable du nombre de recrutements » dans le second degré. « Cette année 11 626 recrutements ont été effectués contre 10268 en 2014, et 9478 en 2013  », a souligné la ministre de l’Education nationale. Mais pour les syndicats, « l’augmentation des recrutements n’est pas à la hauteur des besoins ».

Des « efforts à faire » pour pourvoir l’ensemble des postes

Toutefois, Najat Vallaud-Belkacem a précisé qu’elle ne sous-estimait pas « les efforts qu’il reste à faire pour parvenir à pourvoir l’ensemble des postes ouverts dans le second degré« . La ministre a reconnu qu’il restait « encore des postes vacants (1383 postes vacants sur les 13000 postes aux concours) qui se concentrent sur quelques disciplines ». En mathématiques, notamment, seuls 1098 candidats ont été admis (dont un à titre étranger), pour 1 440 postes. Pourtant, « là aussi le nombre de recrutements augmente », a souligné la ministre : seuls 838 postes avaient été pourvus en 2014.

Les différences entre les chiffres des syndicats et ceux du ministère s’expliquent tout d’abord par le fait que le ministère a inclus les inscrits sur listes complémentaires dans les recrutements, ce qui n’est pas le cas des syndicats. De plus, le ministère a compté dans ses calculs les 90 postes de conseillers d’orientation-psychologue (COP), tous pourvus, contrairement aux syndicats. Enfin, quelques chiffres d’admission diffèrent entre les deux synthèses, pour le CAPLP par exemple : le ministère indique 1525 admis et 68 inscrits sur liste complémentaire, contre 1 504 admis et 105 inscrits sur liste complémentaire pour les syndicats.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous