Frais d’inscription à l’université : « pas question » de les augmenter, selon Vallaud-Belkacem

Un rapport des inspections estime que passer à 1000 € les frais d'inscription à l'université permettrait d'améliorer la situation financière difficile des établissements. Najat Vallaud-Belkacem ne l'envisage pas.

université

© implementarfilms – Fotolia

Les étudiants devront-ils bientôt, comme aux Etats-Unis, souscrire un prêt pour mener des études supérieures ? Un rapport des inspections générales des finances (IGF) et de l’administration de l’Education nationale et de la Recherche (IGAENR) estime en effet qu’augmenter les frais d’inscription serait l’ « un des principaux leviers d’augmentation des ressources propres des établissements ».

Un produit supplémentaire de 767 millions d’euros

Ainsi, passer les droits d’inscription à 1 000 € (contre 184 € en licence et 256 en master actuellement) permettrait de générer « un produit supplémentaire de 767 millions d’euros pour les établissements par rapport à 2012 ». D’après le rapport, dévoilé mardi par Les Echos, « la modicité des droits pratiqués en France par rapport à d’autres pays européens justifierait que des projections soient conduites sur les conséquences d’un relèvement de ceux-ci ».

Les auteurs du rapport évoquent également la hausse des droits d’inscription au Diplôme d’université (DU), dont le montant, fixé librement par les établissements, a déjà augmenté de 89 % en 5 ans. Mais « la marge de manœuvre [est] encore insuffisamment exploitée par une partie des établissements », soulignent-ils.

Ce rapport de 300 pages avait été commandé en septembre 2014 par les ministères de l’Education nationale et de l’Economie,  pour faire un état des lieux de la situation budgétaire des universités entre 2011 et 2013. Il formule 21 préconisations pour redresser l’état des finances des établissements. La hausse des frais de scolarité, si elle est évoquée dans le rapport, ne fait pas partie de ces propositions. Selon les auteurs, il s’agit d’un sujet « sensible politiquement et socialement ».

Pas question d’augmenter les droits d’inscription

La ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem a clarifié les choses en affirmant sur Twitter qu’il n’était « pas question d’augmenter les droits d’inscription à l’université ». Certains syndicats étudiants, comme la FAGE, avaient en effet condamné la mesure, jugeant « inacceptable » une telle hausse.

 

Dans la Croix, un « connaisseur du dossier » souligne également qu’« aujourd’hui, 40 % des étudiants sont boursiers. C’est l’État qui paie leur inscription via une ‘compensation boursière’’. Si ces droits augmentaient, il serait tenu d’assumer 40 % des sommes générées… » Augmenter les frais d’inscription à l’université ne serait donc pas forcément une aubaine pour le ministère !

3 commentaires sur "Frais d’inscription à l’université : « pas question » de les augmenter, selon Vallaud-Belkacem"

  1. tony  2 juillet 2015 à 15 h 32 min

    Après la réforme de l’université, faut pas s’étonner…Signaler un abus

    Répondre
  2. César Trujillo  5 juillet 2015 à 13 h 51 min

    La dette est un outil formidable pour les politiciens néolibéraux. Elle permet de pousser à la privatisation sans en parler.

    Tant que les banques centrales nationales n’auront pas la possibilité de prêter à l’Etat à des taux qui ne suivent pas ceux de la spéculation financière, les Etats continueront à s’endetter et l’on privatisera peu à peu tous les services publiques.Signaler un abus

    Répondre
  3. César Trujillo  5 juillet 2015 à 13 h 53 min

    Et je suis désolé de le dire mais Mme la ministre de l’éducation suit dans sa politique les conseils des néolibéraux de la OCDE.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous