Capes 2015 de maths : 1 098 admis pour 1 440 postes

Les résultats d'admission du Capes externe de mathématiques sont tombés : 1 098 candidats sont admis pour 1 440 postes ouverts.

examen université

© Production Perig – Fotolia

Les candidats au Capes externe de mathématiques 2015 sont désormais fixés sur leur sort : les résultats d’admission ont été mis en ligne aujourd’hui. 1 097 candidats ont été admis sur liste principale, et 1 à titre étranger, pour 1 440 postes ouverts. Il y aura donc encore des postes non pourvus en maths cette année.

Dès la publication des résultats d’admissibilité, certains syndicats s’étaient déjà inquiétés du déficit de candidats au Capes de mathématiques. Le SNES-FSU avait notamment relevé une baisse de 5,1 % des admissibles en mathématiques alors qu’il y avait une hausse de 15,8 % des postes ouverts, par rapport à l’an dernier.

Bien que ces chiffres puissent sembler inquiétants, ils montrent quand même une amélioration par rapport aux résultats du Capes de mathématiques 2014 (838 admis pour 1243 postes), et du Capes exceptionnel 2014 (794 admis pour 1 592 postes).

5 commentaires sur "Capes 2015 de maths : 1 098 admis pour 1 440 postes"

  1. sandrine  2 juillet 2015 à 17 h 46 min

    405 profs de maths pas recrutés au CAPES de maths 2014
    + 798 pas recrutés au CAPES exceptionnel 2014
    + encore 343 pas recrutés au CAPES 2015.
    On arrive donc à 1546 profs pas recrutés, rien qu’en maths, et rien que sur les deux dernières années: c’est sûr que la situation s’améliore !
    On ne serait pas en train de s’enfoncer, année après année, dans une pénurie de plus en plus grave et préjudiciable aux élèves, là ?Signaler un abus

    Répondre
  2. Elie Renault  3 juillet 2015 à 2 h 31 min

    Je suis un vieil agrégé de maths qui part en retraite dans une semaine. J’ai énormément bossé, j’ai adoré mon métier, j’ai voyagé dans des endroits improbables, merveilleux mais dangereux. Cependant il est clair que j’ai été sous-payé de façon insolente ! Je connais très bien les primes obtenues sans travail supplémentaire par les « cadres A » non enseignants de la plupart des ministères, en gros, payés 70% de plus avec moins de 35h par semaine, sans travail rapporté à la maison et avec 6 à 8 semaines de vacances (je ne parle pas des vrais chefs de service qui eux, ont parfois de lourdes responsabilités).
    Il est aujourd’hui un peu irrationnel de choisir l’enseignement ou la recherche pour un jeune diplômé de « sciences dures », les salaires offerts par le MEN aux enseignants et chercheurs ne soutiennent pas la comparaison, surtout quand on connait le stress dû aux élèves d’aujourd’hui, souvent bordéliques, indisciplinés, impolis, agressifs, et entassés dans des classes à 35.
    Quand j’ai commencé ma carrière dans les seventies, le sous-paiement des profs scientifiques était déjà notoire, mais les élèves étaient fichtrement moins pénibles, et la classes étaient moins chargées. Donc, globalement, avec mon épouse, nous avons eu une assez belle carrière en province, mais c’est le passé. Pour un jeune de 25 ans de bon niveau scientifique, il est bêtassou de tenter l’agreg de maths. Avoir le niveau comparable à celui d’un ingénieur pour gagner moins qu’un chauffeur de Bercy ou un sous-sous-fifre des impôts, c’est IDIOT.Signaler un abus

    Répondre
    • So  6 juillet 2015 à 10 h 14 min

      Mais bien sûr, les cadres A bossent moins de 35 heures, ont 8 semaines de vacances et des salaires démentiels…
      Les profs n’aiment pas lorsque des clichés sur eux circulent (20 heures de cours, les vacances scolaires etc…), alors n’en faites pas circuler sur les administratifs.Signaler un abus

      Répondre
    • Sorh  6 juillet 2015 à 16 h 08 min

      Votre vision étriquée et désobligeante me gêne. Le monde du travail a bien changé, profitez de votre retraite pour le (re)découvrir et sortir de vos clichés qui feraient bondir tous ceux qui, éducation et hors éducation, ne bénéficieront pas de vos avantages, en dépit de leurs nombreuses compétences et de leur investissement dans leur travail. Un peu de décence dans vos propos, merci.Signaler un abus

      Répondre
  3. camomille  3 juillet 2015 à 9 h 42 min

    Peut-être qu’un vrai CAPES d’informatique sera un véritable booster. La pluridisciplinarité de l’informatique s’y exprimerait réellement, plutôt qu’avoir un ersatz avec juste une option informatique.
    Les mathématiques font des mathématiques et non tout est n’importe quoi de façon ludique, un recentrage à tous les niveaux est urgent.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous