Paris: 50% d’alimentation « durable » en 2020 dans les cantines, notamment scolaires

logo AFP

La mairie de Paris s’est fixé mercredi un objectif de 50% d’alimentation « durable » dans la restauration collective parisienne, notamment les cantines scolaires, à l’horizon 2020, contre environ un quart en 2013.

Une délibération fixant les grandes lignes du « plan alimentation durable de la Ville de Paris pour la période 2015-2020 » a été adoptée mercredi par les conseillers de Paris.

La notion d' »alimentation durable » désigne « les denrées alimentaires offrant des garanties objectives de respect de l’environnement, à savoir les productions certifiées biologiques ou issues d’exploitations en conversion, les productions Label Rouge et les produits certifiés +Marine Stewardship Council+ (pêche durable) ou disposant de l’écolabel national +pêche durable+ », précise le texte.

La mairie de Paris est d’ores et déjà « un des tout premiers, si ce n’est le premier acheteur public d’alimentation biologique en France », y est-il souligné. Depuis 2009, les actions entreprises ont permis de multiplier par quatre la part d’alimentation durable servie dans les cantines parisiennes, en passant de 6,6% d’alimentation biologique servie en 2008 à 24,3% d’alimentation durable (dont 21,5% d’alimentation biologique) en 2013.

Le plan définit 18 actions qui s’articulent autour de trois grands axes. Le premier regroupe les actions visant à consolider et structurer la demande de la restauration collective municipale. Le deuxième vise à aider les filières durables de proximité à se structurer pour répondre aux besoins de la restauration collective -il s’agira par exemple de développer l’agriculture biologique sur les aires d’alimentation de captages d’eau de Paris. Le troisième décline l’ensemble des dispositifs d’échanges, de communication et des actions de formation.

Une des grandes orientations du plan vise à diminuer d’ici 2020 de 20% les produits carnés servis dans la restauration collective.

A l’initiative des Verts, le Conseil de Paris a également adopté un voeu demandant qu’un plat principal végétarien soit proposé chaque jour dans les cantines des agents de la Ville en 2016, en débutant « par le restaurant de l’Hôtel de Ville dès septembre 2015, puis, sur la base de ce retour d’expérience en commençant à généraliser progressivement cette pratique dans l’ensemble des restaurants administratifs à partir de janvier 2016 ».

La Ville de Paris accompagnera en outre les caisses des écoles vers la mise en place d’un plat végétarien par semaine dans les cantines scolaires d’ici 2020.

Trente millions de repas sont servis chaque année dans les 1.200 restaurants collectifs municipaux (crèches, cantines scolaires, établissements de protection de l’enfance, collèges, lycées municipaux, centres d’accueil social, restaurants du personnel, maisons de retraite…).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous