Moselle: des enseignants d’un collège obtiennent le départ de leur directrice contestée

logo AFP

Une directrice d’un collège de Moselle qui s’était mis à dos un grand nombre de parents d’élèves et d’enseignants, dont certains étaient allés jusqu’à faire une grève de la faim, va quitter l’établissement à la rentrée prochaine, a-t-on appris mercredi.

Le rectorat a annoncé « un changement de direction pour la prochaine rentrée scolaire » après avoir pris connaissance du rapport du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), selon un communiqué d’un collectif formé d’une quinzaine d’enseignants du collège de Falck qui réclamaient son départ.

Une porte-parole du rectorat de l’académie de Nancy-Metz a confirmé l’information à l’AFP, sans faire davantage de commentaires.

« Je pense que le rectorat a compris que les problèmes étaient réels » avec la principale, a déclaré à l’AFP Dominique Hoffmann, professeur d’EPS membre du collectif.

Des enseignants se plaignaient depuis des mois du « dénigrement systématique » par la directrice d’une partie du personnel, créant un climat délétère au sein de l’établissement. Des parents d’élèves avaient aussi dénoncé un « manque de respect » de sa part.

A la mi-juin cinq enseignants du collectif avaient fait une brève grève de la faim pour rendre publique leur cause. Un rassemblement de parents et d’élèves pour les soutenir avait attiré 300 personnes.

Le rectorat avait d’abord tenté une médiation entre les deux camps, estimant qu’il y avait de la « souffrance » des deux côtés et qu’il n’y avait « pas de faute professionnelle avérée » de la part de la directrice, les faits qui lui étaient reprochés étant plutôt de l’ordre du « ressenti ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous