Bac 2015 : deux erreurs dans l’énoncé d’histoire-géo

Deux erreurs se sont glissées dans l’énoncé de l’épreuve d’histoire-géographie du bac L et ES. Mais le ministère de l'Education nationale a estimé qu'elles ne nuisaient pas à la compréhension de la consigne.

examen collège

© AntonioDiaz – Fotolia

Dans les sujets de l’épreuve d’histoire-géographie du bac, sur laquelle les lycéens des séries L et ES ont planché jeudi 18 juin, figure deux fautes. Elles ont été relevées par des professeurs.

Une erreur dans la légende

La première erreur a été repérée dans la légende d’une photo proposée dans l’étude de documents, qui porte sur « Les Chemins de la puissance : les Etats-Unis et le monde à la fin des années 1960 ». La légende décrit une photo « prise par l’Américain Neil Armstrong, commandant de la mission de la NASA Apollo 11 (nuit du 20 au 21 juillet 1969) ». Or le cliché date en fait de décembre 1972, à l’occasion de la dernière mission lunaire américaine, Apollo 17.
Quant à l’astronaute qui salue le drapeau américain, il ne s’agit pas de Buzz Aldrin mais d’Eugene Cernan, a pointé Loïc Langlois, le professeur qui a découvert l’erreur avant d’en faire part à des collègues enseignants membres de l’association Les Clionautes.

« Une faute humiliante pour la profession »

La seconde erreur a été aperçue dans le texte de présentation du deuxième document du corpus qui présente la chanson antimilitariste « I Feel Like I’m Fixin’ to Die », du groupe Country Joe and the Fish. Selon le ministère de l’Education nationale, le morceau a été interprété pour la première fois à Woodstock en 1969. Or, sa première diffusion daterait bien de 1965, soit quatre ans plus tôt.

Si l’erreur peut sembler minime, pour Bruno Modica, le président de l’association Les Clionautes, c’est une faute « humiliante pour la profession et dangereuse pour les élèves : à aucun moment de la chaîne d’élaboration des sujets, on a pris le temps de vérifier les sources et l’exactitude des faits historiques ; ce qui est pourtant le cœur de notre métier ».
Au ministère de l’Education nationale, on reconnaît une erreur, tout en estimant qu’elle « ne pénalise pas les élèves, car elle ne nuit pas à la compréhension du sujet ».

Source(s) :
  • lemonde.fr, directmatin.fr, bfmtv.com

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous