Une « protest song » américaine en sujet du bac histoire

logo AFP

Un célèbre chant de révolte américain contre la guerre du Vietnam, interprété au festival de Woodstock en 1969 et alors interdit aux Etats-Unis, figure parmi les sujets de l’épreuve d’histoire que passent jeudi matin les candidats au baccalauréat.

Les paroles d’un extrait de « Je sens que je vais y passer » (« I feel like I’m fixin’ to die rag » en version originale), du groupe Country Joe and the Fish, est un des deux documents proposés aux candidats au bac des séries littéraire (L) et économique et sociale (ES) du bac général.

Cette chanson, considérée comme l’un des hymnes les plus célèbres contre la guerre du Vietnam, mêle ironie et pacifisme, avec en dernière strophe les paroles suivantes: « Mères de tout le pays / Faites le sac de vos garçons / Pères, n’hésitez pas / Faites partir vos fils avant qu’il ne soit trop tard / Et vous serez les premiers du quartier / A voir votre gamin rentrer entre quatre planches./

A partir de ce texte et d’une photo prise sur la Lune par l’astronaute Neil Armstrong dans la nuit du 20 au 21 juillet 1969, les élèves doivent répondre à la question suivante: « Les chemins de la puissance: les Etats-Unis et le monde à la fin des années 1960 ».

Les autres sujets sont plus classiques: « L’Asie du Sud et de l’Est, les défis de la population et de la croissance » (géographie, séries L et ES), « Le Sahara, ressources, conflits » (géographie, série scientifique S) ou encore une étude sur « Le Moyen-Orient et le pétrole » à partir de plusieurs documents (histoire, bac technologique STMG).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous