La Réunion: le rectorat dévoile trop tôt les sujets de philosophie du bac technologique

logo AFP

Les candidats au bac technologique à La Réunion planchent mercredi sur les sujets de remplacement de philosophie, après une erreur du rectorat qui a diffusé prématurément les énoncés, mais les candidats de métropole gardent les sujets initiaux, a annoncé le ministère de l’Education.

A la Réunion, où « le risque de diffusion » des sujets « pouvait exister » après leur envoi par le rectorat à des journalistes, il a été décidé d’avoir recours aux sujets de remplacement, « bien qu’aucune diffusion n’ait été avérée », précise le communiqué de la rue de Grenelle.

En métropole, « où le risque de diffusion était extrêmement limité, ce qu’a confirmé la cellule de veille mise en place en lien avec la gendarmerie, le sujet initial a été maintenu », ajoute le ministère, estimant qu’un recours au sujet de remplacement ou le report de l’épreuve auraient été « disproportionnés ».

Le rectorat de La Réunion a rendu publics à 11H15 (09H15 à Paris) les sujets de philosophie du bac technologique sur lesquels les élèves devaient composer mercredi après-midi. C’est « une erreur humaine » qui est à l’origine de l’incident, selon le rectorat.

Le rectorat de La Réunion avait adressé par courriel à toute la presse réunionnaise les sujets de philo des séries S, L et ES sur lesquels les élèves composaient mercredi matin, passé le délai légal d’une heure et quinze minutes après le début de l’épreuve. Mais dans ce courriel se trouvaient aussi les sujets de philosophie du bac technologique pour l’après-midi.

Le rectorat s’est rendu compte de son erreur 14 minutes après l’envoi de son premier courriel. Un deuxième mail a ensuite prévenu les journalistes : « nous venons de vous envoyer par erreur les sujets de philosophie du bac technologique. Ces sujets sont confidentiels et ne doivent surtout pas être diffusés avant 17H00 (heure de La Réunion, ndlr), ce jour. Comptant sur votre discrétion. »

Puis un troisième affichait la mention « très très urgent »: « suite à une erreur de manipulation informatique, le sujet de philosophie pour les séries technologiques vous a été transmis par erreur, l’épreuve débutant à 15H00 cet après-midi. Nous faisons solennellement appel à votre civisme et votre loyauté pour ne pas diffuser ces sujets. »

Quelques minutes plus tard, le rectorat entamait une série d’appels téléphoniques préoccupés en direction des rédactions.

Les sujets de chaque épreuve restent confidentiels tant que les candidats retardataires ont encore le droit d’entrer dans la salle, soit jusqu’à une heure après le début de l’épreuve.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous