Bayrou: réformer le bac, « une trop grosse machine »

logo AFP

L’ex-ministre de l’Education François Bayrou, le président du MoDem, a assuré mercredi qu’il fallait réformer le bac, « une trop grosse machine », en augmentant la part du contrôle continu.

Sur iTELE, le maire de Pau a souligné avoir longtemps défendu cet examen, dont la première épreuve a débuté ce jour, pour son « aspect initiatique », y voyant « un rite de passage ».

Mais le bac, a-t-il estimé, « va devoir être réformé, c’est une trop grosse machine pour un résultat qui au fond ne concerne que très peu d’élèves à la marge ».

« Je pense qu’on va aller vers une réforme dans laquelle le contrôle continu du travail des élèves aura une plus grande place », en prenant en compte « seconde, première, terminale », a estimé l’ex-candidat centriste à l’Elysée.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous