Une collégienne de 14 ans mise en examen pour « tentative d’assassinat » sur une autre collégienne, en Guyane

logo AFP

Une collégienne guyanaise de 14 ans a été mise en examen mercredi soir à Cayenne pour « tentative d’assassinat » après avoir poignardé la veille une autre adolescente de son collège, a-t-on appris jeudi auprès du parquet de Cayenne.

Les deux collégiennes sont scolarisées au collège Concorde de Matoury (15 km de Cayenne), un collège excentré, proche de l’aéroport Félix Éboué, bâti dans une cité de logements sociaux.

Cet établissement accueille des élèves de plusieurs quartiers de Matoury mais aussi de la commune de Roura distante d’une quinzaine de kilomètres et d’un village amérindien isolé appelé Favard, également sur la commune de Roura.

« La collégienne mise en examen a planté un couteau dans le dos d’une autre collégienne » a indiqué jeudi le parquet à l’AFP.

Les faits se sont déroulés mardi vers 13h, dans le quartier de Cogneau Lamirande, un quartier de la commune de Matoury distant de quelques kilomètres du collège Concorde, où de nombreuses habitations ont été construites illégalement.

Selon le quotidien France-Guyane, les jours précédents les faits, « les adolescentes s’envoyaient des insultes via les réseaux sociaux. Lundi, les gendarmes avaient dû intervenir pour mettre fin à une dispute violente entre les deux protagonistes à la descente du bus scolaire »

Les jours de la victime ne sont pas en danger en dépit d’un « poumon perforé » selon le quotidien local.

L’adolescente mise en examen pour « tentative d’assassinat » et « qui vivait chez ses parents avant les faits », selon le parquet, n’a pas été écrouée mais a été « placée dans un centre d’accueil ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous