Réforme du collège : le projet de circulaire d’application présenté aux syndicats

La ministre de l'Education nationale a reçu les syndicats enseignants hier pour discuter de la circulaire d'application de la réforme du collège.

classe de collège

© Monkey Business – Fotolia.com

Les syndicats enseignants ont été reçus hier au ministère de l’Education nationale pour discuter d’un projet de circulaire d’application de la réforme du collège, à la veille d’une grève visant justement à protester contre cette réforme.

Ce projet de circulaire précise notamment le volume des dotations horaires supplémentaires attribuées aux établissements, l’organisation des séquences de LV2, et présente des propositions d’organisation des enseignements pratiques interdisciplinaires.

Volume et répartition des dotations horaires supplémentaires

Selon le projet de circulaire, dévoilé hier par l’AEF, « le volume de la dotation horaire supplémentaire pour l’établissement est calculé sur la base de 2h45 par semaine et par division pour la rentrée scolaire 2016, puis sur la base de 3h par semaine et par division à compter de la rentrée scolaire 2017″ (contre 2h pour quatre divisions actuellement).

Cette dotation horaire supplémentaire sera répartie par le conseil d’administration entre « les moyens nécessaires à la constitution de groupes à effectifs réduits, aux interventions conjointes de plusieurs enseignants et aux enseignements de complément ».

« Les établissements qui proposent aujourd’hui les options latin, grec et langues régionales disposeront donc des moyens nécessaires à la mise en œuvre dans les meilleures conditions des enseignements de complément en latin, grec et langues régionales », indique le texte. Les petits groupes de travail, quant à eux, doivent « être constitués en priorité pour les sciences expérimentales, la technologie, les langues vivantes étrangères, les langues régionales et l’enseignement moral et civique ».

L’organisation de l’apprentissage de la LV2

Le démarrage de l’apprentissage d’une seconde langue vivante dès la 5e est l’une des mesures phares de la réforme du collège. Le volume horaire de LV2 va passer à 2h30 hebdomadaires de la 5e à la 3e (contre 3h de la 4e à la 3e actuellement). « Il revient aux établissements de réfléchir à la fréquence hebdomadaire d’exposition des élèves aux langues vivantes étudiées, souligne la circulaire.  L’organisation de l’apprentissage de la deuxième langue vivante en une séquence d’une heure et deux séquences de trois quarts d’heures est à privilégier ».

En ce qui concerne les classes bilangues, le texte indique que « les sections bilingues de langue régionale, les dispositifs bi-langues de continuité en classe de 6e et les enseignements d’initiation et de sensibilisation en classe de 6e » sont maintenus.

L’organisation des horaires de sciences et technologie en 6e

En 6e, la réforme du collège prévoit un volume horaire hebdomadaire de 4h pour les SVT, la physique-chimie et la technologie. « Il revient aux établissements d’assurer l’enseignement des SVT et de la technologie selon un volume horaire pertinent », précise la circulaire d’application. « Les établissements qui ont mis en place l’enseignement intégré de science et technologie (EIST) peuvent le poursuivre dans ce cadre. Cet enseignement peut également être poursuivi en classe de 5e. Ce n’est pas pour autant une modalité d’enseignement généralisée », explique le texte.

Les Enseignements pratiques interdisciplinaires

Le projet de circulaire présente également les modalités d’organisation des très polémiques Enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI). Ils peuvent « être de durée variable (trimestrielle, semestrielle, annuelle), sur un horaire hebdomadaire de 1 à 3 heures ». Toutefois, « les organisations trimestrielles ou semestrielles sont à privilégier, recommande le texte. D’autres modalités peuvent être imaginées, telles que des semaines interdisciplinaires ». Chaque année, 2 EPI au moins doivent être proposés aux élèves.  « A l’issue du cycle 4, chaque élève doit avoir bénéficié d’enseignements pratiques interdisciplinaires portant sur au moins six des huit thématiques interdisciplinaires sauf, à titre transitoire, les élèves des classes de troisième pour l’année scolaire 2016-2017 et les élèves des classes de quatrième pour les années scolaires 2016-2017 et 2017-2018″, explique également la circulaire. Elle propose en outre plusieurs exemples d’organisation des EPI : trois enseignements pratiques interdisciplinaires trimestriels de trois heures, ou un enseignement pratique interdisciplinaire annuel d’une heure, et deux enseignements pratiques interdisciplinaires semestriels de deux heures, ou encore un enseignement pratique interdisciplinaire annuel d’une heure, et trois enseignements pratiques interdisciplinaires trimestriels de deux heures.

Concernant l’EPI « Langues et cultures de l’Antiquité« , il peut être suivi en 5e, 4e et 3e. Les élèves peuvent en outre suivre, « de la 5e à la 3e, l’enseignement de complément de latin et, en 3e, l’enseignement de complément de grec« . Ces enseignements de complément « sont pris en charge par les professeurs de lettres classiques, qui ont en outre vocation à être mobilisés pour la prise en charge de l’enseignement pratique interdisciplinaireLangues et cultures de l’Antiquité‘ », indique le projet de circulaire.

Formation des enseignants

Le texte indique également que les formations des enseignants et conseillers principaux d’éducation « se dérouleront entre octobre 2015 et mai 2016, dans un format qui doit être compatible avec l’importance des changements engagés », et « dureront de 4 à 5 jours ».

Les syndicats divisés

Cette circulaire a divisé les syndicats lors de la réunion de travail organisée hier, durant laquelle la ministre a présenté le projet. Si le SE-Unsa (favorable à la réforme du collège) semble relativement satisfait, soulignant toutefois que sur certains points « la circulaire doit encore être améliorée et clarifiée », l’intersyndicale à l’origine de l’appel à la grève du 11 juin maintient son opposition. Un tweet envoyé par l’une des organisations syndicales, le Snes-FSU, indique que l’intersyndicale « quitte la réunion », le « ministère préférant « ‘négocier’ avec ceux qui approuvent sans réserve ».

3 commentaires sur "Réforme du collège : le projet de circulaire d’application présenté aux syndicats"

  1. amandine  11 juin 2015 à 23 h 16 min

    Sciences expérimentales : SvT et physique chimie.
    EIST en cinquième, non !

    Et tout çà avant les résultats de la consultation des programmes du collège. La logique m’échappe.Signaler un abus

    Répondre
  2. Pénin Rémy  14 juin 2015 à 20 h 54 min

    « l’EPI « Langues et cultures de l’Antiquité« , il peut être suivi en 5e, 4e et 3e. »

    Puisqu’il n’y a pas d’EPI en 6e.

    —–> Mais c’est en 6e qu’est étudié l’Antiquité en Histoire !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Quel gâchis et manque de logique !

    Plus de collaboration Française HIstoire du coup !
    Alors cela fait 2 ans qu’on expérimente un alignement Français / Histoire, tous les 15 jours, histoire de faire des 1/2 groupes sur des thèmes antiques commun, pour préparer des sorties, des rencontres avec les CM2 sur la Grèce et Rome !

    Des bonnes idées mais comme d’habitude, une rigidité administrative qui nous bride insupportable.
    Tant d’EPI, dans une liste, tant par an, pas en 6e etc.

    De quoi se démotiver.Signaler un abus

    Répondre
  3. Mallet  29 octobre 2015 à 13 h 40 min

    Si on prend un collège qui comporte 4 classes de 5ème, idem en 4ème, idem en 3ème, il faudrait sur l’année 12×2= 24 EPI, soit par par semestre 12 en permanence. Pour faire de l’interdisciplinarité, il faut au moins 2 à 3 professeurs par EPI. Donc en permanence 24 à 36 collègues. C’est de la folie pure. Compte tenu des collègues qui ne souhaitent pas s’impliquer et qui résisterons sans aucun doute collectivement. Cette réforme n’a aucun avenir.
    MalletSignaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous