Les meilleurs profs sont-ils ceux que l’on aime ?

Jack Koch

Pour le psychiatre Boris Cyrulnik, les enseignants ont un fort "impact affectif" sur leurs élèves. Il est vrai que les cours de nos profs préférés nous semblent souvent plus intéressants !

Les meilleurs profs sont-ils ceux que l’on aime ?

Beaucoup de gens ont croisé, durant leur scolarité, un enseignant marquant, dont ils se souviennent encore aujourd’hui.

Pour le psychiatre Boris Cyrulnik, il est certain que les professeurs ont un « impact affectif » très fort sur leurs élèves. Une influence dont ils n’ont souvent pas conscience. « Certains instituteurs, professeurs de collège et de lycées, vont rassurer et réconforter les enfants par leur façon d’être, leur manière de parler, leur attention à reprendre autrement une explication mal comprise… Généralement, ils ne s’en rendent pas compte, explique-t-il. Un encouragement, une appréciation de leur part qui seraient perçus comme des banalités par des adultes, auront chez un gamin en recherche de sécurisation, une valeur inestimable. Ce sera un événement émotionnel fort qui participera à structurer sa personnalité ».

Des rencontres déterminantes

Et en croire les témoignages d’hommage postés sur la page « Mon prof, ce héros » du blog éducation du Monde, la rencontre avec un enseignant peut effectivement être décisive. « Heureux sont ceux qui ont croisé la route de M. Gérard Lacotte ! Je lui dois une inflexion de mon parcours professionnel : je suis professeur de français, explique ainsi Yvan sur le site. Il m’arrive encore (j’ai 57 ans) de l’évoquer, non sans ferveur, devant mes élèves de lycée« .

« J’ai rencontré un homme qui m’a bouleversée, témoigne également Alice. Un professeur de mathématiques. Ce n’était peut-être pas un héros mais il a déterminé le reste de mon existence. […] Aujourd’hui, je m’apprête à entamer une carrière de chercheuse en mathématiques et je voudrais simplement lui dire : merci monsieur T ».

Alors, la rencontre avec un enseignant peut-elle changer une vie ? Ce qui est certain, c’est que l’intérêt (ou le désamour !) que l’on porte à une discipline est souvent lié à un professeur qui nous l’a enseignée !

7 commentaires sur "Les meilleurs profs sont-ils ceux que l’on aime ?"

  1. celine  12 juin 2015 à 20 h 59 min

    Mais oui ! Merci à Mme ARIB, ma prof d’italien !
    une femme qui nous a transmis l’amour de cette langueSignaler un abus

    Répondre
  2. Jean-Marc DANZAIN  14 juin 2015 à 9 h 58 min

    Les enseignants qui furent les plus importants dans ma vie ne furent pas ceux qui cherchaient à plaire mais bien ceux qui métrisaient leur savoir et avaient le soucis de partager leurs connaissances avec goût et passion à l’ensemble de leurs élèves. Ils rassuraient sans réduire leurs exigeances, Ils réexpliquaient autrement quand certains n’y arrivaient pas. Ils respectaient chaque élève sans favoritisme ni lassitude. Ces enseignants fabuleux furent peu nombreux (aussi peu nombreux que les quelques profs exécrables) mais ils ont forgé ma vie et je leur en suis tous les jours reconnaissant.Signaler un abus

    Répondre
  3. Chantale  16 avril 2016 à 23 h 21 min

    N’hésitez pas à leur dire votre appréciation. Rien n’est plus gratifiant que quand certains viennent me revoir, me présenter leurs enfants, me faire juste un petit coucou ou m écrivent via Facebook en privé. C’est mieux qu’une paye; c est un bonus qui donne du gaz pour continuer.llSignaler un abus

    Répondre
  4. Lf  18 avril 2016 à 23 h 12 min

    J’aimerais évidemment dire que ça fonctionne aussi dans l’autre sens: un prof qui se sent apprécié ( plutôt qu’aimé) saura aussi rendre son cours plus vivant et intéressant!Signaler un abus

    Répondre
  5. Famille Roy  19 avril 2016 à 18 h 07 min

    Nous avons la situation pour laquelle, notre garçon a passé de détester son école à l’adorer et lui faire voir un aspect distinctif de celle-ci grâce à son professeur.
    Certe, il a travaillé fort avec ses méthodes modernes, certainement pas par une diminution de ses exigences, bien au contraire je vous jure, mais par sa façon d’être dans sa classe, ses interventions, ses méthodes, la confiance qu’il pouvait ressentir. Lui qui avait le syndrome de la page blanche en écriture et bien, ce temps est révolu, la preuve qu’il y’a des moyens de faire apprécier ces tâches.
    Depuis,ce changement continu, et est plus confiant et autonome.
    Il ne cesse de la citer encore comme référence et ne vient que d’avoir tout juste ses 13 ans.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous