Enseignement supérieur : les personnels inquiets pour l’avenir (sondage)

Le baromètre EducPros 2015 révèle le malaise des personnels des établissements d'enseignement supérieur, qui souffrent notamment du manque de reconnaissance de leur travail.

© davis - Fotolia

© davis – Fotolia

Dans les universités et établissements d’enseignement supérieur, le moral des personnels n’est pas au plus haut. Dans le baromètre 2015 publié vendredi par EducPros (1) révèle leur inquiétude et leur impression de ne pas être suffisamment reconnus.

Un travail non apprécié à sa juste valeur

En effet, près de 60 % des sondés estiment que leur travail n’est pas apprécié à sa juste valeur dans leur établissement, et presque 68 % jugent qu’il n’est pas suffisamment reconnu dans la société. En outre, 73 % se disent insatisfaits des possibilités d’évolution et d’épanouissement dans leur emploi, et 47 % se sentent démotivés.

Par ailleurs, 73,5 % disent ne pas avoir le temps de mener à bien toutes les missions qui leur sont confiées, et 47 % ont l’impression d’être exploités dans leur travail. 48 % ont même le sentiment que leur emploi a un effet négatif sur leur santé. Près de 72 % des sondés estiment en outre ne pas être suffisamment payés.

De fortes inquiétudes sur l’avenir

Enfin, la recomposition du paysage de l’enseignement supérieur de ces dernières années (Comue, fusions d’établissement…) n’est pas forcément bien vécue par les personnels. Seuls 32,3 % voient cela comme « une bonne chose ». Et à peine plus de 31 % se disent « enthousiastes » quant à l’avenir de leur établissement.

L’absence de secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et à la Recherche n’est sans doute pas faite pour remonter le moral des personnels. Le poste est en effet toujours vacant après le départ de Geneviève Fioraso pour raisons de santé, début mars dernier. Selon le Premier ministre Manuel Valls, son remplaçant sera nommé « au mois de juin ». Hervé Christophol, secrétaire général du Snesup (Syndicat national de l’enseignement supérieur), estime sur EducPros que « c’est l’illustration que l’enseignement supérieur et la recherche ne sont pas une priorité du gouvernement ».

Des personnels fiers de leurs travail

Pourtant, seuls 32,6 % des sondés souhaitent quitter l’enseignement supérieur d’ici les 5 prochaines années. 80,5 % des personnels voient en effet leur travail comme une source de satisfaction, et 77 % sont fiers de travailler dans leur établissement. Des chiffres qui prouvent que les personnels de l’enseignement supérieur et de la recherche restent attachés à leur travail malgré les restrictions qui leur sont imposées depuis quelques années.

Note(s) :
  • (1) Enquête menée début avril 2015 auprès de 2 250 personnels des universités et établissements d'enseignement supérieur

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous