Concours enseignants : la ministre se félicite des résultats d’admissibilité

La ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, se félicite des premiers résultats d’admissibilité aux concours d’enseignants.

©-Monkey-Business-FotoliaNajat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education nationale, se félicite des premiers résultats d’admissibilité aux concours d’enseignants. Dans le premier degré, « les chiffres sont en nette amélioration par rapport aux années précédentes et devraient permettre de pourvoir l’ensemble des postes ouverts », écrit la ministre ce jeudi 4 juin.

Elle indique que 18 592 candidats sont admissibles aux concours du premier degré cette année pour 11 728 postes ouverts, soit un taux de 1,59 admissibles par poste. Tandis qu’en 2013, ce taux était de 1,46 admissibles par poste ouvert. Ainsi, « le nombre de candidats admissibles a progressé plus vite que le nombre de postes ouverts », note la ministre.

Second degré : des résultats encore partiels

En revanche, dans le second degré, Najat Vallaud-Belkacem constate que les résultats d’admissibilité sont encore partiels. Mais ils confirment néanmoins l’amélioration du recrutement, y compris dans les disciplines qui connaissent des difficultés.

Par exemple, « en lettres modernes, le nombre d’admissibles est en augmentation avec 1 466 candidats admissibles contre 1 155 en 2013″. Enfin, en anglais, le taux d’admissibles par poste est aussi en hausse (1,21 cette année contre 1,18 en 2013).

Snalc : « Une crise des recrutements »

Toutefois pour le SNES-FSU « les inquiétudes formulées en novembre se confirment ». Le syndicat mentionne une baisse de 5,1 % des admissibles en mathématiques alors qu’il y a +15,8 % de postes par rapport à l’an dernier. Il fait également état d’une baisse d’admissibles de 1,7 % en allemand pour 13,3 % de postes en plus.

Le syndicat national des lycées et collèges (Snalc) note, lui aussi, une crise des recrutements dans de nombreuses disciplines. « Dans certaines classes de l’académie de Créteil, il pourra ne pas y avoir de professeurs devant les élèves à la rentrée, et assurer les remplacements de collègues malades tiendra de la gageure », a enfin estimé le Snalc.

Source(s) :
  • najat-vallaud-belkacem.com

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous