Pau: une application anti-cambriolage réalisée à la demande la gendarmerie

logo AFP

A la demande des gendarmes des Pyrénées-Atlantiques, des élèves ingénieurs ont développé une application gratuite pour smartphones et tablettes destinée à aider les particuliers à lutter contre les cambriolages, a annoncé la gendarmerie mercredi.

C’est dans le cadre d’un concours lancé par le groupement de gendarmerie des Pyrénées-Atlantiques que deux étudiants de l’Ecole internationale des sciences du traitement de l’information (EISTI), implantée à Cergy (Val d’Oise) et Pau, ont élaboré cette application baptisée « VigiCambri 64 », a expliqué à l’AFP le colonel William Vaquette, commandant du groupement.

L’application est composée de trois rubriques: « conseils de prévention », « aide aux personnes victimes d’un cambriolage » et « réflexe citoyen », qui permet à l’utilisateur confronté à une situation suspecte de la figer en prenant une photo transmise instantanément au centre opérationnel de gendarmerie. L’utilisateur sera alors recontacté par la gendarmerie afin qu’il précise son signalement.

Il existait déjà un nombre important de dispositifs d’alertes sms en direction des maires, des professionnels de l’automobile, des commerçants, des agriculteurs, mais il n’y avait aucun dispositif s’adressant directement aux quelque 350.000 particuliers qui vivent dans le département, dans la zone placée sous la responsabilité de la gendarmerie, selon la gendarmerie.

Cette application est « un nouvel outil de proximité numérique » complétant le maillage géographique des unités de la gendarmerie « implantées sur 96% du département », se félicite le colonel Vaquette.

L’application sera téléchargeable gratuitement pour les produits Apple et Androïd à compter du 15 juin.

Elle prend soin d’effectuer un rappel à la législation relative aux dénonciations calomnieuses afin de limiter d’éventuels abus, précise la gendarmerie.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous