Corpus : des ressources pédagogiques pour apprendre les SVT différemment

La plateforme Corpus propose 150 vidéos, un système de visualisation du corps humain et un serious game. Afin de varier la façon d'apprendre les SVT.

Corpus propose une interface 3D permettant de visiter les différents systèmes physiologiques du corps humain.

Corpus propose une interface 3D permettant de visiter les différents systèmes physiologiques du corps humain.

Le numérique ouvre de nouvelles perspectives pédagogiques, notamment en SVT. Développée par des enseignants, des scientifiques et des sociologues, la plateforme Corpus a été lancée en octobre 2014 par le réseau Canopé, et compte déjà 121 740 visiteurs uniques.

Elle propose d’expliquer aux élèves de collège et de lycée le fonctionnement du corps humain, de les sensibiliser aux bonnes pratiques sanitaires, et de leur faire découvrir les dernières avancées en matière de recherche biomédicale. Grâce à une interface 3D, il est possible d’analyser le corps humain modélisé (organes, système sanguin, appareil musculaire, etc.).

Des scenarii de séances

Les visualisations 3D du corps humain de la plateforme Corpus sont complétées par des vidéos réalisées par des experts.

Les visualisations 3D du corps humain de la plateforme Corpus sont complétées par des vidéos réalisées par des experts.

En parallèle, une documentation fouillée et plus de 150 vidéos (interviews de spécialistes et de médecins, imagerie médicale et infographies, histoire des sciences), libres de droit, sont proposées aux professeurs de SVT du secondaire, comme autant de compléments pédagogiques. “Ces capsules illustrent toutes des points de programme, au collège ou au lycée”, explique Stéphanie Laforge-Flaesch, enseignante de SVT et chef de projet transmédia du réseau Canopé.

En complément, un “espace profs” propose de nombreuses pistes pédagogiques, aux enseignants débutants à la recherche de conseils, comme aux professeurs plus chevronnés, désireux d’enrichir leurs pratiques.

“Nous proposons un canevas et des scénarii de séance. Par exemple, si en terminale, vous souhaitez traiter le sujet de l’immunité, le site vous propose 4 séances, reposant chacune sur une vidéo, avec à chaque fois le descriptif des objectifs visés, ainsi que des capacités et des compétences mobilisées”, décrit Stéphanie Laforge-Flaesch.

L’espace profs permet en outre aux enseignants de SVT de préparer leurs cours “pour mettre à jour leurs connaissances scientifiques, entre autres via les vidéos sur l’état de la recherche”.

Utilisation pédagogique « classique » ou inversée

Avec la plateforme Corpus, “plusieurs usages pédagogiques sont possibles”, note la chef de projet transmédia de Canopé. Ainsi, les professeurs peuvent-ils utiliser les vidéos d’une façon “traditionnelle”, en les projetant par exemple sur un TNI (tableau numérique interactif), ou en les utilisant dans le cadre d’une classe inversée. “Des lycéens peuvent visionner une capsule pour avoir un rappel de ce qu’ils ont appris au collège. D’autres peuvent carrément apprendre une notion à travers une vidéo, ou l’utiliser comme base pour des recherches individuelles ou en groupe”, explique Stéphanie Laforge-Flaesch.

Enseignante de SVT au collège international de Noisy-le-Grand, en classes de 6e et de 4e, Eloise Savignat envisage, dans le cadre de la pédagogie inversée, d’utiliser Corpus pour “motiver” ses élèves, “toujours contents quand il s’agit de regarder une vidéo”, et pour opérer un “rappel des acquis précédents”. La professeure aimerait également utiliser les vidéos de la rubrique “paroles de jeunes”, dans lesquelles des lycéens et des collégiens parlent librement de sujets liés à la santé, comme la contraception ou la composition d’un “frigo idéal”, afin de “lancer des débats”.

Professeure de SVT à Noisy-le-Grand, mais au collège Jacques Prévert, Aline Filhon enseigne en SEGPA (sections d’enseignement général et professionnel adapté), et demeure à la recherche de “supports différents, qui permettent d’entretenir la motivation et surtout l’attention des élèves”. Pour elle, au-delà des vidéos, qui “changent des documents papiers”, le système de visualisation 3D du corps humain permet, parfois, de “pallier la fin des dissections de grenouilles et de souris en secondaire”.

Un serious game sur l’équilibre physique, mental et social

En outre, les deux enseignantes pourraient être amenées à utiliser la dernière création du réseau Canopé, qui complète la plateforme : le jeu sérieux “Corpus Gang”. Développée avec le studio français de création et d’édition de jeux vidéo OUAT Entertainment, cette application mobile (pour iOS et Android) destinée aux 12-18 ans, sortie le 15 avril 2015, est un “party game” : pas de règles, les joueurs (qui incarnent un organe du corps humain) découvrent seuls les ressorts des 10 mini-jeux proposés. “Ainsi, ils acquièrent, de façon ludique et naturelle, sans parfois s’en rendre compte, des compétences et des connaissances sur le corps humain et sur la santé”, explique Frédérique Doumic, présidente de OUAT Entertainment.

Alice, en 3e aucollège Rabelais de Poitiers, teste le jeu sérieux Corpus Gang.

Alice, en 3e au collège Rabelais de Poitiers, teste le jeu sérieux Corpus Gang.

Corpus Gang (déjà 850 000 parties) complète la plateforme pédagogique, en insistant sur les notions d’équilibre physique, mental et social. “L’idée est de faire comprendre aux jeunes que pour être bien dans sa peau, il faut faire attention à son alimentation, à son sommeil, mais aussi savoir gérer son stress, ses émotions et ses relations avec les autres”, remarque Frédérique Doumic, qui a bénéficié de l’appui de l’Inpes (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé) et de l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale).

Pour que ce jeu sérieux puisse être “facilement” utilisé dans le cadre d’un cours de SVT, le réseau Canopé conçoit actuellement une sorte de “kit pédagogique”, qui sera bientôt destiné aux enseignants. “Il s’agit d’une pratique nouvelle, et nous devons absolument accompagner les professeurs dans l’utilisation de serious games tels que Corpus Gang”, note Stéphanie Laforge-Flaesch.

Début 2016, le réseau Canopé et MSF (Médecins Sans Frontières‎) proposeront 70 vidéos supplémentaires sur la plateforme Corpus. Elles aborderont les maladies rares (choléra, drépanocytose, xeroderma pigmentosum) figurant aux programmes du secondaire. “Il s’agira d’un support pour entrer dans le sujet plus facilement, en le replaçant dans un contexte plus large, grâce à un point historique, géographique et épidémiologique”, explique Stéphanie Laforge-Flaesch.

La ‘flipped classroom‘ concerne le primaire comme le secondaire, et peut faire l’objet d’un grand nombre d’applications pédagogiques. Cet article fait ainsi partie d’un vaste dossier sur la classe inversée, à découvrir !
A lire aussi, notre dossier sur les serious games, notamment cet article sur les jeux sérieux utilisés en SVT :
Serious game en SVT ou en techno : le ludique au service des sciences 

2 commentaires sur "Corpus : des ressources pédagogiques pour apprendre les SVT différemment"

  1. alex  27 mai 2015 à 18 h 44 min

    Peut-on avoir ce type d’article pour chacune des disciplines ?
    Une compilation est toujours un gain de temps.
    Un traitement équitable de tous est souhaitable.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous