Réforme du collège : une réponse aux demandes des familles (Vallaud-Belkacem)

Najat Vallaud-Belkacem a estimé ce samedi que sa réforme du collège offre un système scolaire où les enfants ne sont "distingués qu'en fonction de leur mérite".

examen

© Drivepix – Fotolia

Alors que la réforme du collège continue d’être l’objet de vives critiques, la ministre de l’Education ne cesse de défendre son projet. Selon elle, il répond à la demande des familles qui souhaitent « un système scolaire où les enfants ne soient distingués qu’en fonction de leur mérite », a-t-elle affirmé ce samedi lors d’un point presse à Reims.
« Les familles nous demandent une école qui soit à la fois capable de développer le goût de l’excellence et en même temps de rattraper ceux qui sont en difficulté, un système scolaire où les enfants ne soient distingués qu’en fonction de leur mérite et c’est le sens de la réforme du collège », a déclaré Najat Vallaud-Belkacem, après avoir été ovationnée par les militants de la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE).

Des rencontres avec les syndicats

La ministre a également précisé que ce projet « conserve l’ambition d’un collège unique pour faire acquérir à toute une classe d’âge un bagage commun exigeant, mais sort de l’uniformité car tous les enfants ne sont pas pareils ». Elle rappelle par ailleurs que lorsque « vous êtes le parent d’une telle fratrie, vous êtes attaché à chacun de vos enfants et vous répartissez vos efforts pour permettre à ceux qui sont le plus en difficulté de s’élever et à ceux qui sont en avance d’aller plus loin, c’est ce que nous demandons à l’école », a-t-elle poursuivi.

Enfin, selon Najat Vallaud-Belkacem, des rencontres avec les syndicats doivent être organisées dès la semaine prochaine, pour discuter des modalités de mise en oeuvre de la réforme du collège.

Source(s) :
  • AFP, lepoint.fr

1 commentaire sur "Réforme du collège : une réponse aux demandes des familles (Vallaud-Belkacem)"

  1. Loys Bonod  26 mai 2015 à 14 h 38 min

    « …un système scolaire où les enfants ne soient distingués qu’en fonction de leur mérite ». D’où les atteintes portées à l’enseignement des langues anciennes. Un latiniste ou un helléniste de collège défavorisé ne peut pas être méritant.

    Information importante : le président de la FCPE, qui portait cette réforme, a été exceptionnellement désavouée par la base de la FCPE à l’occasion du même congrès de Reims. De quoi douter des « demandes » des familles telles que présentées par le ministère.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous