La nouvelle doyenne des Français a 113 ans et 8 mois et vit en Guyane

logo AFP

Eudoxie Baboul, 113 ans et huit mois, est la nouvelle doyenne des Français depuis le décès, le 12 mai, d’Olympe Amaury, à Amilly, dans le Loiret, à un peu moins de 114 ans.

Eudoxie Baboul est née le 30 septembre 1901 à la Savane Brigandin de Sinnamary, en Guyane française. Elle est âgée de 113 ans et 8 mois et habite chez son petit-fils, professeur en lycée professionnel. « Je faisais l’abattis », souffle Eudoxie Baboul, en souvenir de son travail d’agricultrice.

« Toute sa vie elle a travaillé, elle était agricultrice et aussi couturière », raconte Joubert Baboul, son petit-fils, qui attribue « sa longévité » au couac, semoule de manioc, très consommée en Guyane.

Eudoxie Baboul vivait jusqu’à ses 109 ans, seule à son domicile à Sinnamary, avant d’être hébergée chez son petit-fils à Matoury.

Cinq générations arrivent après elle. Elle a dix-sept arrières petits-enfants. Son arrière-arrière-arrière-petit-fils est âgé de six ans. Ses deux filles sont décédées il y a trente ans. Eudoxie Baboul n’a jamais été mariée.

Pendant une grande partie de sa vie, elle a accueilli des enfants chez elle. Elle leur offrait le gîte et le couvert du lundi au vendredi, pour que, bien que vivant dans des hameaux éloignés, ils puissent suivre les cours à l’école du bourg de Sinnamary.

Hormis deux visites par jour pour des soins quotidiens, la doyenne des Français ne reçoit aucun soin médicalisé mais reste presque uniquement alitée. « Ce n’est que du bonheur de l’avoir à la maison », assure son petit-fils qui est le seul à pouvoir converser un peu avec elle. Il explique que « depuis quinze ans, elle demande au Seigneur de la reprendre ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous