La philosophie des sciences en petits morceaux… drôles et éducatifs

Les Archives Henri-Poincaré, équipe de recherche en histoire des sciences et philosophie, seront présentes lors du salon Innovatives SHS du CNRS. Leur projet sur la philosophie des sciences vaut vraiment le détour !

La philo en petits morceauxPropos recueillis auprès de Pierre Edouard Bour, ingénieur et directeur-adjoint du Laboratoire d’Histoire des Sciences et de Philosophie – Archives Henri-Poincaré , membre du Réseau HiPhiSciTech des personnels d’accompagnement en Histoire et Philosophie des Sciences et Techniques, et Philippe Thomine, réalisateur de la série sur la philosophie des sciences « La Philo en petits morceaux ».

Pouvez-vous nous présenter votre laboratoire et ses diverses composantes ?

Notre équipe, les Archives Henri-Poincaré , établie à Nancy, et soutenue par le CNRS et l’Université de Lorraine, accueille historiens des sciences et philosophes, mais aussi mathématiciens et physiciens, sociologues… Nous établissons un dialogue entre les approches et les connaissances pour étudier les pratiques et les langages scientifiques, et l’activité rationnelle sous différentes formes (philosophie, langage, art…).

D’abord centrées sur Henri Poincaré, nos recherches se sont diversifiées et s’organisent maintenant autour de trois axes thématiques. Le premier concerne l’exploitation et la valorisation des fonds d’archives que nous avons en charge : nous créons et testons des outils innovants de conservation, d’analyse, de mise en ligne et d’édition. Le second axe est consacré à l’étude historique et philosophique des sciences et des institutions scientifiques. Le troisième comprend des projets en histoire de la philosophie, mais aussi en épistémologie, en philosophie de l’esprit, ou sur les relations entre esthétique et mathématiques.

Pourquoi choisir de mettre en avant la philosophie des sciences  ?

Nous avons organisé en 2011 à Nancy le Congrès de Logique, Méthodologie et Philosophie des Sciences. Nous ne voulions pas que cet événement mondial qui a rassemblé un millier de spécialistes ait lieu en vase clos et avons donc lancé une série d’actions grand public autour de la philosophie des sciences, discipline mal connue et considérée comme très difficile d’accès. Nous souhaitions faire comprendre simplement de quoi elle parle. Quand on présente les sciences au grand public, c’est souvent sous l’aspect de leurs résultats ou pour discuter de leurs effets sur le monde et la société. La philosophie réfléchit aux concepts des sciences, à leurs méthodes, à leurs normes et modes de fonctionnement. La compréhension qui en découle est fondamentale pour développer une attitude critique et éclairée sur les sciences, par exemple pour dépasser les idées reçues à la fois sur la science omnisciente et sur la complète remise en cause de son autorité.

Quel est le caractère innovant de votre projet, et qu’apporte-t-il de plus au public en termes d’approche de la philosophie  ?

La Philo en petits morceaux est une série de films courts d’animation, présentant des problèmes ou des concepts de philosophie des sciences : le critère de scientificité, la causalité, le relativisme… Elle sera présentée lors du Salon Innovatives SHS du CNRS, les 16 et 17 juin prochains à Paris Porte de la Villette. Cette série tranche avec les productions habituelles en philosophie d’abord par son ton humoristique décalé, même si beaucoup de philosophes manient l’ironie avec brio. Mais aussi par le choix du film d’animation comme support : la philosophie est le plus souvent exposée de manière discursive, et l’image permet une approche et une compréhension différentes. Il ne s’agit pas de militer contre le discours, qui est irremplaçable, mais de dire que pour un propos introductif comme le nôtre, l’image peut également être adaptée, notamment à un public de non-spécialistes, parce qu’elle intrigue et étonne : n’est-ce pas là le commencement de la philosophie ? Pour les chercheurs ayant participé à l’élaboration des films, l’expérience a été enrichissante : apprendre à penser en images, cela change beaucoup de choses !

Nous avons également joué la carte d’une diffusion en ligne, avec une chaîne YouTube dédiée : cela a permis que les films soient commentés, mais aussi intégrés facilement dans d’autres contextes, sur d’autres sites (c’est le cas pour 37% des vues). C’est de la philosophie « portable », qui peut toucher beaucoup de monde.

 

 

-Sur le même sujet : découverte du projet ALTOTOC, qui sera présenté lors d’Innovatives SHS.

1 commentaire sur "La philosophie des sciences en petits morceaux… drôles et éducatifs"

  1. henri  19 juin 2015 à 11 h 16 min

    Une lecture des livres et des podcasts d’Étienne KLEIN… très enrichissants.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous