Nathan Sawaya : l’art époustouflant du Lego

Toutes ses oeuvres sont en Lego : l'artiste américain Nathan Sawaya est exposé pour la première fois à Paris, Porte de Versailles. Balade au coeur du fascinant "Art of the Brick".

Image non disponible

 

Le Penseur de Rodin, La Joconde, La Vénus de Milo, Le Cri de Munch ou encore La Vague d’Hokusai : qui ne connaît ces splendeurs ?

Pourtant, vous ne les connaissez certainement pas encore sous forme de Lego ! C’est le pari fou, culotté et absolument réussi de l’artiste américain Nathan Sawaya, qui a revisité à sa façon ces chefs-d’oeuvre de l’humanité.

Depuis l’âge de cinq ans, il crée avec des Lego. Devenu adulte, après une brillante carrière d’avocat new-yorkais, il revient à sa première passion : il abandonne définitivement son métier pour se consacrer exclusivement à la création artistique. Il fait sa première exposition en 2009, alors âgé de 36 ans.

Il réalise ainsi des sculptures époustouflantes uniquement avec des briques de Lego, et ses expositions font le tour du monde. C’est la première fois qu’il est exposé à Paris, et le visiteur aura l’occasion de découvrir une centaine d’oeuvres Porte de Versailles,  jusqu’au 30 août prochain, sous le titre « The Art of the Brick » .

Des oeuvres amusantes et graves

A côté de reconstitutions d’oeuvres majeures du patrimoine artistique mondial, les sculptures propres de l’artiste sont présentées. On découvre en particulier une robe rouge « Red dress » constituée de plus de 60 000 pièces de Lego, « Yellow », un homme en Lego jaunes dont la poitrine ouverte déborde de Lego, mais encore un chien, un parapluie, des tongues, un immense crayon à papier, un homme assis en Lego rouge ou encore un Hugman, un homme câlin…

Des oeuvres plus graves sont également exposées, telles « Dark Despair », qui permet de ressentir de façon extraordinaire, au travers d’un personnage en Lego gris prenant sa tête dans ses mains, ce sentiment. Ou « Hands », qui représente un personnage en Lego gris sans mains, le bout de ses bras s’effritant en Lego… Nathan Sawaya explique d’ailleurs que pour lui cette oeuvre est particulièrement tragique, car pour un artiste, ne plus avoir ses mains, c’est le drame absolu.

Ce qui n’a jamais été fait avant en art

Il explique également que ce qu’il aime par dessus tout dans les Lego, outre le fait qu’ils rappellent l’enfance, c’est qu’ils sont accessibles à tous, et il souhaite montrer que l’on peut faire de l’art avec tout. Il souhaite par ailleurs donner un accès aux enfants aux grands chefs-d’oeuvre de l’art, car le fait de voir une oeuvre d’abord en Lego, comme La Joconde par exemple, leur donnera envie de voir ensuite l’oeuvre originale.

Enfin, cet artiste autodidacte surdoué -qui compte 4 millions de Lego dans son atelier- avoue avoir voulu simplement faire quelque chose qui n’avait jamais été réalisé avant.

C’est incontestablement une des expos les plus originales à voir absolument en ce moment !

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous