Bayrou (MoDem) pour une « vérification » des acquis avant la 6e, voire une « année de transition »

logo AFP

François Bayrou, président du MoDem et ancien ministre de l’Éducation nationale, a dit souhaiter une « vérification » des acquis de lecture et d’écriture avant l’entrée en sixième, et au besoin une « année de transition ».

« Pour moi, on ne devrait pas pouvoir entrer en sixième sans savoir lire », a déclaré le maire de Pau sur LCI et Radio Classique.

Il souhaite, avant l’entrée au collège, « une vérification que la lecture est maîtrisée, que l’écriture est maîtrisée » avec éventuellement « une année de transition qui fasse que si vous sortez de l’école primaire sans avoir les acquis, on vous les transmet avant d’entrer au collège ».

L’ancien candidat à l’élection présidentielle a justifié son appel à une manifestation nationale après la publication du décret portant sur la réforme contestée du collège: « nous n’avons le choix qu’entre la résignation ou la mobilisation, et je plaide pour la mobilisation ».

« Si rien n’est fait pour manifester l’émotion, l’inquiétude, la colère de tous ceux qui voient une décision grave dans ce qui a été pris, alors évidemment c’est la résignation qui l’emportera », et « c’est exactement ce que cherchent Manuel Valls et le gouvernement », a insisté François Bayrou.

« Si M. Sarkozy », qui a estimé dans Le Figaro que ce n’était pas son rôle d’appeler à manifester, « ou l’UMP ou quelque parti que ce soit s’accommode de la situation, (…) s’ils acceptent d’avoir été placés devant le fait accompli, c’est leur affaire » a-t-il dit.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous