Site internet et numéro vert pour promouvoir le droit au retour en formation

logo AFP

Site internet, numéro vert: Najat Vallaud-Belkacem a lancé mardi sur Skyrock une campagne d’information sur le droit au retour en formation, en direction des 16-25 ans sortis du système scolaire sans qualification.

Les jeunes intéressés peuvent rentrer leur numéro de téléphone sur le site reviensteformer.gouv.fr pour être rappelés par un conseiller ou bien contacter le 0 800 12 25 00, numéro vert pour les fixes et portables.

Ils se verront proposer « dans les 15 jours maximum un rendez-vous avec un référent unique qui fera le bilan avec eux et leur trouvera une solution » de formation pour au moins plusieurs mois (classe classique, école de la seconde chance, apprentissage, service civique…), afin de « déboucher sur une qualification », a expliqué la ministre à la presse.

140.000 jeunes Français quittent chaque année le système scolaire sans qualification, « dans un pays où on sait la valeur du diplôme », a souligné la ministre. Le gouvernement veut diviser le décrochage par deux, a-t-elle rappelé.

L’instauration du droit au retour en formation avait déjà été annoncée, mais « il ne suffit pas de décréter un droit, il faut communiquer, il faut que les jeunes en connaissent l’existence », a dit la ministre, qui a dialogué avec plusieurs auditeurs de Skyrock eux-mêmes décrocheurs. « Il faut que l’ensemble du pays prenne conscience que ce ne sont pas des cas individuels, que c’est massif », a-t-elle déclaré.

« Ce dont manque finalement notre collège aujourd’hui, c’est de cette personnalisation, de cette individualisation, qui doit permettre de repérer les premiers signaux du décrochage », a-t-elle dit, en pleine grève contre la réforme du collège, suivie par 27,61% des enseignants selon le ministère, par plus de 50% selon le Snes-FSU, premier syndicat du secondaire.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous