Réforme du collège: Dupont-Aignan propose 20 mesures contre « le charabia » de la réforme

logo AFP

Nicolas Dupont-Aignan, député souverainiste de l’Essonne, a proposé lundi vingt mesures contre le « charabia destructeur » de la réforme du collège oeuvrant au « détricotage et (à) la casse » du système scolaire initié par les gouvernements précédents.

« Le gouvernement propose une réforme du collège qui va accroître davantage encore le fossé entre les élèves les plus démunis et les autres (…) Ce projet représente un vrai danger pour tous nos élèves », dénonce le député et président du parti Debout la France (DLF) dans une lettre adressée aux enseignants transmise à l’AFP.

« Je ne fais pas un procès contre le gouvernement, il est dans la lignée des précédents », a précisé à l’AFP le président de DLF.

Contestant « le charabia destructeur de la réforme de Mme Vallaud-Belkacem », M. Dupont-Aignan propose vingt mesures élaborées notamment par Jean-Paul Brighelli, professeur agrégé et auteur de « La fabrique du crétin », ouvrage critiquant le système scolaire. Après un engagement au MoDem, M. Brighelli est délégué éducation de Debout la France.

Parmi les mesures proposées, la suppression de l’enseignement des langues et des cultures d’origine (ELCO) », cours optionnel dispensés au primaire et au collège, qui concernent neuf pays (Algérie, Croatie, Espagne, Italie, Maroc, Portugal, Serbie, Tunisie et Turquie) et sont destinées à favoriser l’intégration des enfants d’immigrés.

« C’est une aberration complète, le rôle de l’école assimilatrice, ce n’est pas de conforter les particularismes, c’est de favoriser l’unité nationale et de donner une chance à ceux qui justement n’ont pas la chance d’entendre parler français », a détaillé le député de l’Essonne à l’AFP.

En outre, Debout la France demande « l’abandon du socle commun des compétences qui met l’exigence au niveau le plus bas », la « possibilité de redoubler une classe pour donner la chance aux enfants en difficulté d’acquérir ou de consolider les bases ».

Pour détecter les écarts de niveau, M. Dupont-Aignan préconise par ailleurs « l’introduction d’un examen d’entrée en sixième avec mise à niveau obligatoire, via des classes de remédiation » ou un redoublement.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous