Le président singapourien à Paris pour une visite à dominante économique

logo AFP

Le président singapourien Tony Tan a été accueilli lundi à l’Elysée par François Hollande pour une visite d’Etat de près d’une semaine en France, dominée par la question des échanges commerciaux et des investissements croisés.

La visite du président Tan, arrivé dès dimanche à Paris, est « principalement axée sur la coopération économique, scientifique, universitaire, culturelle et en matière de sécurité et de défense », a-t-on indiqué à l’Elysée.

Elle intervient aussi à l’occasion du cinquantenaire de l’établissement des relations diplomatiques avec la France, qui a reconnu la cité-Etat dès son indépendance, acquise en 1965, et s’inscrit dans un « partenariat stratégique » conclu en 2012 par les deux pays.

Après un entretien à l’Elysée, MM. Hollande et Tan devaient assister à la signature d’une demi-douzaine d’accords, universitaires pour l’essentiel, avant un dîner d’Etat qui les réunira de nouveau dans la soirée au palais présidentiel.

Le président singapourien sera également reçu mardi à déjeuner par le Premier ministre, Manuel Valls.

Singapour est le troisième partenaire de la France en Asie, derrière la Chine et le Japon. La France réalise aussi son quatrième excédent commercial dans le monde avec ce pays, à 2,2 milliards d’euros en 2014.

Des projets d’investissements en France sont à l’étude tandis que plus de 700 entreprises françaises à Singapour sont positionnées dans des domaines comme le développement d’infrastructures de transport, avec un projet de ligne à grande vitesse (LGV) entre Singapour et la Malaisie, ou la « ville durable ».

Singapour figure également parmi les premiers partenaires de la France en matière de défense et de sécurité. Les pilotes du 150e escadron de l’armée de l’air singapourienne sont ainsi formés sur la base de Cazaux (Gironde) où le Président Tan se rendra jeudi.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous